L’enquête policière menée par la Criminal Investigation Division et la Major Crime Investigation Team au sujet du cadavre découvert vendredi dans les locaux désaffectés d’une ancienne cordonnerie de réputation à Curepipe devrait franchir une étape importante avec l’arrestation imminente d’un suspect. Le voile a aussi été levé sur l’identité de la victime. Selon des sources autorisées, il s’agit de Jean Claude Sarah, un habitual criminal de 64 ans.
Le Chief Police Medical Officer (CPMO), le Dr Sudesh Kumar Gungadin, qui a pratiqué l’autopsie vendredi après-midi, a attribué le décès de la victime à une « subclavical haemorrhage with rib injuries ». La cause de la mort de Jean Claude Sarah, qui remonte à  trois jours au moins, vient ainsi confirmer qu’il s’agit bien d’un cas d’homicide alors que la possibilité d’un foul play avait été réduite au minimum après un premier constat sur les lieux où le cadavre avait été découvert.
Comme annoncé par nos confrères de l’hebdomadaire Week-End, dans son édition d’hier, l’enquête connaît des développements majeurs avec les enquêteurs s’apprêtant à procéder à l’arrestation d’un premier suspect. Une escouade devait monter une opération dans la matinée pour sa traque, avant de le soumettre à un premier exercice d’interrogatoire.
D’autre part, les informations recueillies par Le Mauricien tendent à confirmer que les enquêteurs étudient sérieusement la piste d’une altercation entre un groupe d’individus après une beuverie qui aurait dégénéré. Selon nos sources, Jean Claude Sarah était connu dans la région de Curepipe comme un ramasseur de vieille ferraille et un sans domicile fixe ; la victime sillonnait une bonne partie de la ville lumière en compagnie d’autres personnes.