Ravi Jetshan est un joaillier de renom. Derrière Ravior, il y a son empreinte, sa signature artistique. Son dernier né, en matière de création : Hope. Un bijou qui symbolise l’amour, l’unité mais surtout l’espoir. L’artiste, dans sa quête d’apporter un sourire sur un visage d’enfant, a créé ce bijou pour soutenir le Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois. Pour donner plus de visibilité à sa démarche et une touche d’espoir à ces enfants, qui ont du potentiel, Ravi Jetshan a fait appel à des ambassadeurs Eric Triton, Emilien Jubeau, Richard Beaugendre et Jonathan Ravat, autant de noms et de buzz autour d’un bijou, qui tout comme le trèfle qui orne sa parure, saura apporter un nouveau souffle d’espoir et un vent de renouveau à ceux qui militent pour la bonne marche de l’association de Roche-Bois.
Ce n’est pas un homme à faire de grands discours, Ravi Jetshan. Une poignée de main, des bras qui enlacent et cet esprit créatif mis à la portée de ceux qui souffrent. C’est sa carte de visite. Joaillier de profession, certes, c’est aussi un homme qui aime partager son temps avec les autres. Accessible et toujours à l’écoute des autres, Ravi Jetshan est un artiste qui crée dans le silence tout en sachant transmettre ses émotions à travers ses parures. Hope est né de cette quête intérieure, comme une thérapie pour soulager certains drames humains. Un petit bijou anodin en apparence, mais ô combien porteur d’espoir. Une forme circulaire, qui ressemble à une pièce de 20 sous, relevée par un trèfle à quatre feuilles, c’est ainsi qu’il a choisi de présenter son bijou.
Sur un côté, on peut lire « Lespwar, Lamour, Linité » et sur l’autre face : « Hope, Love, Unity ». Des notes pour mettre en relief cette île Maurice plurielle. Et, au milieu de ce trèfle, une flamme, porteuse d’espoir.
De couleur argenté ou doré, Hope reflète aussi notre quadricolore : rouge, bleu, jaune, vert. Et le noir pour les indémodables du rétro. Le bijou se porte en bracelet, en chaîne et peut même être relevé de pierres précieuses selon la demande. Le Mouvement pour le Progrès de Roche-Bois (MPRB), qui oeuvre en faveur de l’éducation des enfants et vient en aide aux familles démunies de Roche-Bois, a accueilli ce bijou symboliquement. 10 % des recettes de la vente des bijoux seront reversées à l’association MPRB. Et pour promouvoir ce projet, chaque ambassadeur nommé aura pour mission de porter le bijou et surtout de parler du travail social du MPRB. Les trente premiers bijoux offerts aux ambassadeurs désignés ont été considérés par Ravior comme une vente et 10 % de la valeur qu’ils représentent a été reversée la semaine dernière par Ravi Jetshan aux responsables du MPRB dans ses locaux à Roche-Bois. « En créant ce bijou, j’ai aussi voulu apporter ma contribution au social, c’est une idée qui a pris neuf mois pour se concrétiser et je tiens à remercier les responsables du MPRB qui m’ont accueilli et fait confiance. Particulièrement Patrice Offman qui est engagé dans des projets pédagogiques avec les enfants de la région de Roche-Bois. Les bijoux coûtent autour de Rs 1 300 hors TVA et celui qui arbore une flamme dorée dans les Rs 2 000 + TVA.J’ai choisi cette association, car elle est en lien direct avec les enfants, leur encadrement, progression et leur épanouissement », explique Ravi Jetshan.
Rien que pour le premier lancement, qui réunissait 650 pièces, une cinquantaine arborant différentes couleurs ont été écoulées. « Mon rôle est aussi de faire que mon travail de bijoutier devienne plus accessible tout en le mettant à la portée d’une cause sociale. L’autre fait important est que j’ai voulu montrer les points positifs de certains endroits. Faire une petite fête à Roche-Bois, c’est un moment fort, plus qu’une célébration dans un cinq étoiles. Je salue Daniella Bastien qui a confié à Scope : “Enn bizou ki relev travay bann bizoutie lavi. Pou mwa, bann benevol MPRB zot pe fasonn bann bizou ki enn pep ena : bann zanfan.” Se enn phrase qui résume tout », poursuit notre interlocuteur.
MPRB a vu le jour, il y a 18 ans, grâce à la détermination d’un collectif de Roche-Bois qui réclamait un meilleur environnement. Les membres de l’association ont d’abord commencé un travail auprès des enfants, scolarisés ou non. Et ce faisant, ils ont même invité les parents dans leurs projets pour encadrer leurs progénitures. Plusieurs programmes pédagogiques ont été mis sur pied et chaque année, les formateurs du MPRB parviennent à encadrer quelque 2000 personnes.
Le bijou est en vente dans les bijouteries Ravior et en ligne (www.ravior.com/hope) pour les Mauriciens et étrangers. Le site ou encore la page Facebook (Hope Project Mauritius) permet de mieux saisir la portée du bijou, ou pour contacter l’ONG en vue d’une donation. En cette période de festivités, pourquoi ne pas offrir un de ces bijoux, une façon pour nous de redonner le sourire et une lueur d’espoir à ces enfants.