Réagissant à notre article d’hier concernant le cas d’Hélène Tuyau, le département de communication du ministère de la Santé, dans un communiqué envoyé ce matin au Mauricien, dit vouloir « rassurer la population en général qu’il n’y a aucun cas de trafic d’organe ni de prélèvement de tissus humains sans consentement à l’hôpital Jeetoo ». Les proches d’Hélène Tuyau soutenaient qu’on lui avait « illégalement enlevé une partie de la peau du fessier » alors qu’elle était sous traitement à l’hôpital Jeetoo.
« Le ministère tient à rassurer la population en général qu’il n’y a aucun cas de trafic d’organe ni de prélèvement de tissus humain sans consentement à l’hôpital Dr Jeetoo comme allégué par Sylvio Michel », peut-on lire dans un communiqué du ministère de la Santé. Celui-ci réagissait à un article du Mauricien d’hier faisant état d’une lettre du leader des Verts Fraternels, Sylvio Michel, alertant le Commissaire de police et le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, sur le cas d’Hélène Tuyau, 77 ans.
La septuagénaire a été admise le 2 août à l’hôpital Jeetoo à la suite d’un AVC. Le 17 août, elle avait reçu l’autorisation de quitter l’établissement. Mais elle a commencé à se plaindre d’atroces douleurs. Le 19 août, alors qu’il lui donne son bain, son compagnon, Léoville David, découvre une large plaie à vif, sans pansement ni bandage au postérieur de la septuagénaire.
« Pour des raisons de confidentialité, le ministère ne divulguera aucune information de nature sensible au sujet de la maladie de Mme Tuyau, surtout à une tierce personne », prévient le communiqué. Celui-ci rappelle néanmoins que Mme Tuyau est restée 13 jours à l’hôpital Jeetoo après avoir été admise avec des complications graves le 2 août 2017. « Pendant son séjour à l’hôpital, elle a bénéficié de tous les soins nécessaires par les personnels médiaux », précise-t-on.
Selon le communiqué, Hélène Tuyau a été autorisée à quitter l’hôpital le 16 août 2017, avant d’être admise le 19 août 2017 quand elle a été référée au département orthopédique. « Cela pour une plaie qu’elle a développé suite à une longue période d’alitement. La partie endolorie a été recouverte de bandage régulièrement et les soins ont été prodigués avec le consentement des proches », ajoute-t-on. « De plus, l’époux de Mme Tuyau (NdlR : M. Léoville David) a été informé de manière appropriée sur sa condition médicale par le médecin traitant. D’ailleurs, à ce jour, la santé de la patiente s’est stabilisée », indique le communiqué.
Le département de communication du ministère de la Santé estime par conséquent que « les propos développés dans l’article par Sylvio Michel peuvent être mal interprétés par le grand public car ils sont erronés et ne reflètent en aucun cas la vérité ».
« De ce fait, le ministère tient à désapprouver catégoriquement ces propos et dément un quelconque cas de prélèvement de la peau du fessier de Mme Tuyau, comme allégué par Sylvio Michel », insiste le communiqué.
Rappelons que le leader des Verts Fraternels avait écrit au CP et au ministre Anwar Husnoo pour réclamer une enquête sur ce cas.