Un Day Care Centre pour les patients souffrant de la thalassémie, une maladie héréditaire du sang causant une anémie sévère, a été ouvert officiellement hier après-midi à l’hôpital Nehru de Rose-Belle. Tel est le résultat d’une collaboration entre le ministère de la Santé, le Rotary Club de Phoenix et la Thalassemia Society (TS). Suite à un atelier de travail avec cette association de patients le ministère de la Santé a élaboré un protocole de traitement avec le concours du chef de service des transfusions sanguines et des pédiatres et qui est appliqué dans les hôpitaux régionaux.
« Notre objectif est d’améliorer la gestion des patients atteints de la thalassémie, notamment les complications dues à un excès de fer dans le sang, et d’augmenter leur durée de vie », a déclaré hier Lormus Bundhoo, ministre de la Santé hier lors de la cérémonie inaugurale à l’hôpital de Nehru en présence de Amrita Vayid, présidente de la TS, d’Alain Le Bihan, District Governor du Rotary International et d’autres personnalités. 100 Mauriciens sont atteints de cette maladie génétique.
D’autres centres de jour semblables ouvriront leurs portes à l’avenir dans les hôpitaux Victoria de Candos et SSRN de Pamplemousses, a annoncé le ministre de la Santé. Il s’agit de la première collaboration entre le ministère de la Santé et le Rotary Club de Phoenix. Lormus Bundhoo a déclaré hier que les services pharmaceutiques de son ministère veillent à ce qu’il n’y ait pas de pénurie de médicaments pour les patients atteints de thalassémie. Il a aussi précisé que les laboratoires régionaux, soutenus par le laboratoire central du ministère ont des services pour diagnostiquer la thalassémie. « Tous les patients ayant besoin d’une transfusion sanguine sont placés sur une voie rapide leur permettant d’être transfusés sans délai », indique M. Bundhoo. Le ministère de la Santé fait appel aux Mauriciens pour des dons de leur sang car la survie des patients dépend des transfusions.
Par ailleurs, le ministère de la Santé a un service-conseil sur la génétique et de dépistage prénatal pour venir en aide aux personnes ayant des antécédents familiaux et qui envisagent d’avoir des enfants. La thalassémie, indique le ministère de la Santé, est une maladie héréditaire qui se manifeste par une anémie et qui touche environ 100 Mauriciens, dont 15 enfants. Cette maladie du sang est transmise par des gènes familiaux. Le corps fabrique alors une forme anormale de l’hémoglobine (les globules rouges), essentielle pour transporter de l’oxygène. Ce qui provoque une anémie. Il existe deux principaux types de thalassémie, l’alpha-thalassémie et la bêta thalassémie. Les conséquences de cette maladie héréditaire sont une anémie sévère, des déformations osseuses du visage, de la fatigue, un retard de croissance, un essoufflement et la jaunisse.
Plusieurs personnalités étaient présentes lors de l’ouverture du centre de jour de thalassémie, dont les députés Boolell et Moutia, le président du Rotary Club de Phoenix, Suren Ayadassen, le directeur de projet du Rotary Club de Phoenix, Pragassen Moothy.