Un nouveau bâtiment est en voie de construction à l’hôpital SSRN, à Pamplemousses. Il abritera un nouveau bloc ‘Accident and Emergency’. Montant de l’ardoise : Rs 72 987 500. « Ce sera le département de Casualty le plus moderne à ce jour », dit d’emblée le ministre de la Santé Lormus Bundhoo. Une nouvelle Intensive Care Unit (ICU) sera également érigée au coût de Rs 17 250 000, laquelle pourra accueillir dix patients simultanément. Le contrat a été alloué à Kisten Enterprise Ltd. Selon le calendrier, les travaux seront achevés le 20 décembre prochain. Par ailleurs, le système de drains (« waste water management ») est en train d’être entièrement refait. Les travaux à cet effet, d’un montant de Rs 118 240 000, ont débuté le 14 février et prendront fin le 13 février 2014. Ces derniers sont entrepris par la firme Sotravic/Thymian.
Le ministre de la Santé a visité le site des travaux hier après-midi en compagnie du ministre des Infrastructures publiques Anil Baichoo. L’occasion pour M. Bundhoo de rappeler que les anciennes infrastructures sont aujourd’hui « dépassées » et que l’hôpital SSRN a été construit il y a 40 ans. Quant au ministre Baichoo, il indique que des travaux de rénovation supervisés par son ministère sont aussi effectués dans des wards après que plusieurs « leakages » aient été constatés. Selon lui, un travail préliminaire est réalisé par ses officiers pour que les salles d’opération soient « up graded », ajoutant qu’ils sont aussi engagés pour la rénovation du  Mauritius Institute of Health, entre autres.
Le nouveau bâtiment, a-t-il expliqué, permettra un meilleur flux de patients, car il contiendra davantage de salles de consultations, lesquelles seront d’ailleurs plus spacieuses et pourront accueillir jusque 150 patients en même temps. Vingt chambres de repos y ont été prévues pour les médecins et cinq autres pour les infirmiers. En outre, d’autres espaces comprendront les services d’électrocardiogramme, une salle d’opérations pour les interventions mineures ainsi qu’un autoclave. Par ailleurs, le ministre de la Santé indique que les cinq hôpitaux régionaux seront aussi rénovés et que la prochaine visite sur site aura lieu à l’hôpital Victoria, à Candos. Le contrat de consultancy pour le Women Health Hospital, conçu avec le concours du London University Hospital, sera en outre attribué dans le courant de la semaine prochaine.
Ces rénovations succèdent à la première phase de l’Accident and Emergency Department, qui a été inauguré le 16 octobre 2012 à l’hôpital SSRN. La deuxième phase, qui a débuté le 22 novembre, prendra fin le 20 décembre 2013. Des caméras de surveillance seront aussi installées. Quant au tender, il a été lancé le 4 juin 2013 et a été clôturé le 5 juillet dernier. Connectées au bureau du Regional Health Director, ces caméras sont destinées à prévenir les agressions contre le personnel médical tout en préservant l’intimité des patients, explique le ministre de la Santé. « Nous n’accepterons aucun acte d’intimidation et d’agression envers les médecins et les infirmiers », dit-il.
Au cours des travaux, un Day Care Centre a été transformé en une ICU temporaire comprenant huit lits. Néanmoins, à la fin des travaux, il sera préservé et comprendra cinq lits pour d’autres urgences médicales ou orthopédiques notamment, dit encore M. Bundhoo.
Répondant aux questions de la presse, le ministre de la Santé a affirmé que les rapports du Select Committee sur les décès de patientes mortes en salle d’accouchement seront soumis au conseil des ministres. Des experts viendront par ailleurs de l’étranger pour revoir les points de distributions de la méthadone.