Le ministère de la Santé recrutera cette année 69 médecins, 200 étudiants infirmiers, 150 médecins en internat et 81 médecins spécialistes. 13 médecins ont déjà été recrutés depuis le début de l’année. C’est ce qu’a annoncé lundi le ministre Lormus Bundhoo lors d’une cérémonie de remise de diplômes à l’Institut de Santé de Pamplemousses à quatre médecins et 27 infirmiers formés en médecine d’urgence et à des Pharmacy Store Managers ayant suivi des cours de gestion d’approvisionnement et de stockage des médicaments.
Selon Lormus Bundhoo, la formation médicale continue obligatoire pour tous les médecins à Maurice comme condition du renouvellement de leur permis de pratique médicale, sera une réalité prochainement. Le ministre de la Santé indique en outre que le ministère envisage d’inclure d’autres professionnels de Santé dans le programme de Continuous Professional Development.
Les missions de formation médicale continue à l’Institut de Santé sont le résultat d’une coopération entre l’Université de Bordeaux Segalen et le ministère de la Santé. Les autres formations considérées prioritaires par le ministère sont celles de médecin de famille, de pédopsychiatre et celles en gériatrie et en recherche clinique. L’Institut de Santé de Pamplemousses, outre la formation en spécialisation dans les domaines où il y un manque d’effectifs, forme également d’autres catégories de personnel soignant, dont les Diabetic Specialist Nurses et les Dental Assistants en collaboration avec l’Université de Bordeaux Segalen. À ce jour, 40 médecins et 115 infirmiers ont été formés en médecine d’urgence aux termes de la coopération entre l’Université de Bordeaux et le ministère de la Santé. Par ailleurs, trois médecins et 22 infirmiers mauriciens ont reçu une formation en médecine d’urgence dans le cadre du programme Régional Urgences Sida de la Commission de l’Océan Indien (URSIDA/COI).
L’Institut de Santé a également formé depuis les années 90 avec l’assistance de l’université française 72 médecins dans les domaines de l’ophtalmologie, de la pédiatrie, de l’anesthésie, de la cardiologie, de la médecine interne, de la médecine légale et de la psychiatrie, entre autres.