Les infirmiers, d’habitude discrets dans leurs revendications, haussent le ton depuis quelques jours. Des Seniors, comptant plus de 25 ans de métier, attendent en effet d’être promus au poste de Charges  Nurses tandis que d’autres, encore plus anciens dans le service, attendent leur nomination au poste Ward Managers. On dénombrerait ainsi une centaine de postes vacants depuis deux ans, avec le départ de ceux ayant atteint l’âge de la retraite. Si le ministère de la Santé ne leur donne aucune indication sur le prochain exercice de promotion d’ici trois semaines, la Nursing Association prévoit une protestation pacifique dans les cinq hôpitaux régionaux.
La Nursing Association (NA) est affirmative : 120 postes de Charge Nurse et 60 autres de Ward Manager sont  vacants depuis plus de deux ans. Ram Nouwzadick, président de ce syndicat, affirme que la NA a eu plusieurs réunions avec le directeur du “Nursing” ainsi qu’avec le Chief Executive Officer et d’autres responsables du ministère sur cette question, précisant qu’à chaque fois, le syndicat a seulement obtenu comme réponse que « tout est en bonne voie ». Mais les infirmiers concernés attendent depuis deux ans leur nomination et ce retard dans l’exercice de promotion, selon le syndicat, résulterait d’un « manque de leadership » du côté du ministère, et non des procédures du côté de la Public Service Commission. « Selon nou bann informasyon, dosie ankor bloke dan minister. La PSC attend toujours que le ministère lui fasse parvenir tous les renseignements nécessaires pour enclencher les procédures de nominations. À longueur de journée, les responsables du ministère tiennent des réunions sur tout, mais nous constatons que rien ne bouge. Cette attente prolongée crée beaucoup de frustrations parmi les infirmiers. Zot demotive », affirme le président de la NA.
S’agissant du personnel infirmier dans les salles, il devrait y avoir quatre Charge Nurses pour un ward fonctionnant 24/24h, soit un en service pour chaque “shift”. « Dans un grand nombre de salles, des infirmiers en attente d’être promus assurent la suppléance, mais des salles fonctionnent toutefois sans Charge Nurse lors du service de nuit. Ce n’est pas normal. Dans les salles, chacun a des responsabilités spécifiques pour la bonne marche du service. »
Tout en soulignant que les infirmiers sont toujours dictés dans l’exercice de leur métier par le principe de « l’intérêt des patients, d’abord », la NA, annonce son président, envisage sérieusement une manifestation pacifique dans la cour des cinq hôpitaux régionaux afin d’obliger le ministère à tenir compte des revendications de ses membres s’agissant des postes de Charges Nurses et de Ward Managers. « Je ne vous cache pas qu’une profonde colère gronde parmi de nombreux Seniors Nurses. Après 26 ans de service, des infirmiers n’ont pas encore accédé à une première promotion tandis que des “female nurses” attendent toujours après 30 ans de carrière ! » dit Ram Nowzedick.