La Medical and Health Officers Association (MHOA), syndicat des médecins généralistes des hôpitaux, la Senior Nursing Staff Association (SNSA), la Nurses Union (NU), la Health Care Assistants Union (HCAU) ont constitué un Front Commun de la Santé pour déjouer les tentatives de division entre les professionnels de la Santé exerçant dans le service public. Les médecins généralistes, les Charge Nurses, Ward Managers et Nursing Administrators sont montés au créneau en vue de dénoncer « les insultes répétées » dont ils font l’objet dans les médias de la part de certains syndicalistes de la Nursing Association (NA). « Nous prônons le respect d’un code d’éthique régissant les protocoles du service public », déclare pour sa part Russhid Golamaully, président du Senior Nursing Staff Association.
Le Dr W. Ballam, président de la MHOA, et le Dr R. Purmessur, secrétaire, ont dénoncé des tracts et des points de presse où dit-il, « les médecins sont traités d’incompétents ». La Senior Nursing Staff Association par la voix de son président affirme haut et fort que « des relations sereines entre médecins et infirmiers sont garantes de la qualité des soins dans les hôpitaux ». Suite à une série d’allégations contre les médecins et le Senior Nursing staff dans la presse M. Golamaully a dénoncé ce qu’il qualifie « de syndicalisme irresponsable qui joue avec le feu ».
Le syndicat des médecins généralistes dénonce pour sa part « des tentatives irresponsables de semer la zizanie entre les médecins et les infirmiers ». « Nous devons réaliser que nous avons des problèmes communs et que nous devons nous unir pour améliorer les conditions de travail et offrir un service de qualité aux patients. C’est cela notre engagement », déclare le Dr Ballam, président du MHOA.
Le président de la Senior Nursing Staff Association et son secrétaire Anil Suggun affirment que les infirmiers, faisant partie du Senior Nursing staff, et les médecins « veulent travailler dans un climat calme et serein pour pouvoir donner le meilleur d’eux-mêmes ». Et d’ajouter : « Nous demandons à ceux, qui ont un agenda politique au détriment du syndicaliste, de démissionner. Nous sommes des fonctionnaires ; nous devons nous conformer au legal framework de notre profession. »
R. Jeewuth, président de la Nurses Union abonde dans le même sens. Le Front Commun de la Santé s’accorde à dire que le problème le plus aigu est le manque de personnel dans les hôpitaux. « Nous pouvons, disent les syndicats de ce Front, régler pas mal de choses entre nous, administrateurs et personnel soignant. » Le SNSA indique que le recrutement de 400 infirmiers en janvier 2013 apportera d’autres bras au secteur hospitalier.