Le “shift system” pour les généralistes, en vigueur pour ceux affectés dans les “casualties” uniquement, sera étendu à compter du 1er août à tous les départements du service hospitalier. Les responsables des hôpitaux ont été informés avant-hier de cette décision lors d’une réunion au ministère. Même s’il y a encore un certain mécontentement parmi les médecins, le ministère cette fois-ci est déterminé à aller de l’avant, ne manquant pas de souligner qu’il s’agit d’une mesure recommandée par le PRB. D’ailleurs, le contrat de travail des 356 nouveaux médecins fait mention du “shift system”.
Depuis le 1er avril 2016 le shift system est en vigueur à titre expérimental dans les Casualties et quelque 80 médecins seulement en sont concernés jusqu’ici. Dès cette date, le ministère a averti tout le personnel médical que la mesure s’étendrait à l’ensemble du service hospitalier mais ne pouvait la mettre en pratique en raison d’un manque d’effectifs. Mais la nouvelle n’a pas fait des heureux parmi les généralistes et continue à provoquer des grincements de dents.
Pendant plus d’une année leur syndicat a multiplié réunions et autres négociations avec le ministère afin de parvenir à « la bonne formule du shift system » dans les hôpitaux. La Medical Health Officers Association a même eu recours à une action légale en Cour suprême et à une plainte auprès de la Commission for Conciliation and Mediation de la Fonction publique pour protester contre le shift system dans les Casualties. Cette démarche n’a pas freiné l’intention du ministère de la Santé pour l’application du shift system aux autres départements.
Selon nos informations, les discussions entre le syndicat des généralistes et le ministère auraient abouti en début d’année à certaines propositions ministérielles que les responsables syndicaux ont jugé « raisonnables». Toutefois, lors d’une Assemblée générale spéciale sur la question leurs membres y ont objecté. Ces divergences sur le shift system au sein du syndicat ont provoqué certains changements majeurs au sein de la direction syndicale.
Fort d’un batch de 350 nouveaux médecins généralistes, le ministère a pris la décision de mettre en pratique le shift system et a convoqué mardi les administrateurs des hôpitaux sur cette question. Et hier le personnel médical a été informé des nouveaux horaires de travail. Dans la circulaire en date du 25 juillet 2017 informant de sa décision, le ministère ne manque pas de rappeler aux médecins qu’ils se sont, eux-mêmes, plaints dans le passé auprès du PRB de « long strenuous hours in relation to the 24-hr service ». Cette instance ajoute dans la circulaire que le « PRB has strongly advocated the implementation of the shift system for the medical group », avant de conclure: « I would like to inform you that approval of cabinet has recently been obtained for the implementation of shift system on a 40-hr basis ».
Il convient de souligner néanmoins que depuis hier dans les hôpitaux, la durée du shift de nuit préconisée dans les nouveaux horaires suscite un mécontentement; les médecins de nuit devront commencer le travail à 16h pour terminer le lendemain à 8h.