• Parmi les 1 142 spécialistes enregistrés auprès du MC, plusieurs ne pratiquent plus pour plusieurs raisons

Malgré ses appels à candidatures lancés ces dernières années « for employment of specialists on contract », le ministère de la Santé peine à recruter. Même un appel lancé en 2014 en direction de spécialistes indiens « for employment on contract » a été peu concluant. Mardi dernier au Parlement, le ministre de la Santé,Anwar Husnoo, a avoué un manque de spécialistes dans plusieurs disciplines spécifiques pour ses hopitaux et d’avancer le manque d’intérêt des généralistes pour entreprendre des études dans ces filières. Un coup d’œil au registre du Medical Council révèle que le pays compte actuellement 1 142 spécialistes dans 38 disciplines (voir plus loin la liste). Mais un bon nombre d’entre eux ne pratiquent plus en raison de leur âge avancé ainsi que pour d’autres raisons.

La déclaration du ministre de la Santé au sujet du manque de spécialistes n’a pas laissé indifférent plusieurs médecins dans le service hospitalier. « Il y a en poste au ministère un Human Ressource Manager et un Director of Health Services qui sont responsables de planifier l’avenir en termes de personnel dont nous aurons besoin dans chaque département et ils auraient dû prendre les mesures nécessaires.

Retrouvez l’article en intégralité dans le Mauricien du 31 juillet.