Les opérateurs du secteur hôtelier à Maurice ont été exhortés à soutenir le label « Made in Moris », créé par l’Association of Mauritian Manufacturers (AMM). C’était lors de la conférence “Tomorrow’s Tourism”, qui s’est tenue cette semaine dans le cadre du salon Hotel World 2016, au centre de conférence international SVICC, à Pailles.
L’appel à une collaboration entre les hôteliers et les industriels mauriciens a été d’abord lancé par Didier de Senneville, directeur de Publi-Promo et organisateur du salon, avant d’être repris par Roger Brooks, expert international en marketing touristique. « Les touristes viennent à Maurice pour découvrir des produits mauriciens. Ce sont les industriels mauriciens qui peuvent faire la différence. L’industrie hôtelière doit travailler avec “Made in Moris” », a fait comprendre Didier de Senneville.  
Dans un communiqué émis à l’issue de cette conférence, l’AMM indique que Roger Brooks a soutenu que l’authenticité est « une valeur ajoutée que recherchent les touristes aujourd’hui » et que l’expert en marketing touristique a eu l’occasion de visiter les stands des exposants de « Made in Moris ». Selon Roger Brooks, « les visiteurs veulent vivre une expérience mauricienne et veulent du vrai ». Roger Brooks, souligne le communiqué de l’AMM, connaît bien l’industrie touristique mauricienne et « porte un regard lucide » sur le soutien qu’apportent les hôteliers au « Made in Moris ».
« Les hôteliers n’en font pas assez ! La dernière chose que nous voulons découvrir après avoir acheté quelque chose dans une boutique d’hôtel, c’est que cela a été fabriqué en Chine ! L’authenticité est le maître mot. C’est cela qui encouragera les touristes à dépenser plus et à revenir à Maurice. That’s how you keep your money here ! » a-t-il dit. Roger Brooks est  aussi d’avis que le touriste souhaite de plus en plus découvrir autre chose que les attractions touristiques. « J’aimerais visiter vos villes et vos villages, découvrir un marché local, manger avec des Mauriciens. Ainsi, Maurice prendra une place spéciale dans mon coeur », a-t-il déclaré. Par ailleurs, l’intervenant a  rappelé que d’autres destinations touristiques encouragent et soutiennent la production locale. Il estime que les touristes seraient prêts à payer jusqu’à 20% de plus pour un produit fabriqué à Maurice.