Le mois d’octobre annonce l’arrivée imminente de ce qu’on appelle la High Season dans le jargon hôtelier. Bientôt l’été, les vacances et les fêtes… Ce qui implique également une plus forte affluence de touristes dans les hôtels mauriciens. Dans les différents établissements de l’île, on se prépare afin d’être à la hauteur des attentes des clients, et pour combler les lacunes des saisons creuses.
Dans tous les hôtels de l’île, l’anticipation est palpable. Le personnel se prépare activement à accueillir les clients, alors que les responsables se mobilisent pour offrir un service de qualité au cours de la saison à venir. La High Season est préparée bien à l’avance, parfois même plus de six mois avant son début, pour certains hôtels. Le but : être fin prêt pour accueillir la forte affluence attendue. “Ce n’est pas le moment pour le personnel de prendre des vacances”, indique Clyde Vacher, responsable de communication à Sun Resorts. “Nous avons déjà une idée de notre taux de remplissage. Nous essayons, à partir de nos estimations, de compléter nos réservations.” Pour le groupe Naïade, la stratégie est spécifique. “Nous essayons de consolider les marchés réguliers à travers une stratégie de marketing misant sur la qualité de nos services, tout en faisant des offres promotionnelles pour les marchés en baisse”, explique Julian Hagger, Chief Sales and Marketing Officer du groupe Naïade.
Préparatifs.
L’augmentation du nombre de clients implique évidemment des services et des prestations additionnels, et une demande accrue au niveau des matières premières pour la préparation des menus, entre autres. “C’est la période où les commandes de nourriture et de boissons vont augmenter. Nous allons aussi certainement solliciter plus fréquemment les services de nettoyage. Ce sont des choses que nous devons prévoir bien à l’avance”, explique Clyde Vacher. Les activités proposées seront également étendues pour satisfaire les besoins et les envies de tout un chacun. “Dans tous les départements, du Food & Beverages à l’hébergement, en passant par le mini-club, l’animation, la maintenance, l’accueil, le spa, le Sports Centre, la sécurité, etc., les mêmes devises seront à l’honneur : surpasser les rêves des clients, aller au-delà de leurs attentes, leur offrir un séjour d’exception”, dit Sheila Ramsamy, Communication Officer du groupe Beachcomber. “Chez nous, cette période coïncide avec l’anniversaire de l’hôtel. Nous avons toujours un programme spécial et des offres particulières pour cette période”, précise Rhena Bunwaree, responsable de communication à One & Only.
Formules.
Plus qu’à n’importe quel autre moment de l’année, la haute saison incite les hôteliers à proposer des formules plus intéressantes à leur clientèle mauricienne comme étrangère. À travers des promotions ou des formules plus alléchantes au niveau du coût, tout est mis en oeuvre pour attirer un maximum de clients. “Nous proposons des remises sur les tarifs, de même que des programmes thématiques pour plaire aux clients”, souligne Charlène Marie, Senior Sales and Public Relations Officer à l’hôtel La Résidence. “Nous avons déjà anticipé le type de touristes que nous allons avoir. Nous avons déjà ciblé les marchés. À partir de là, nous travaillons sur les formules les plus adaptées aux uns et aux autres, au niveau des activités proposées, des menus, entre autres”, souligne Rhena Bunwaree.
Peak Season.
Au milieu de la High Season, les hôteliers identifient également la Peak Season, qui coïncide avec la période festive de Noël et du Nouvel an. “La Peak marque le summum de la haute saison touristique. Dans les hôtels Beachcomber, ce temps phare démarre à partir du 20 décembre. À cette époque de l’année, les hôtels du groupe affichent un taux de remplissage important”, indique Sheila Ramsamy. “Pendant la Peak Season, nous avons le plus souvent des clients réguliers. Nous aurons des soirées à thèmes, des menus plus élaborés, que nous devons encore renouveler afin de les surprendre”, soutient Clyde Vacher. Le décor et l’ambiance dans les hôtels seront également modifiés.
Pour les enfants.
Les hôtels prévoient également des programmes adaptés aux enfants, plus particulièrement aux alentours de Noël. “Les mini-clubs Bob Marlin des hôtels Beachcomber sortent le grand jeu pour transporter les petits vacanciers dans le monde féerique et merveilleux de Noël. Les animatrices des mini-clubs ont pensé à tout : décor enchanteur, lumières, couleurs, buffets de pâtisseries, et plein d’autres belles surprises attendent les petits. Sont aussi prévus : excursions, chasses au trésor, spectacles, boums, ou encore feu de camp sur la plage, mini-olympiades, cours de séga… Le temps fort dans les mini-clubs sera, bien entendu, l’arrivée du Père Noël le 25 décembre”, souligne Sheila Ramsamy.