Le groupe Beachcomber, une adresse incontournable de l’industrie touristique, affiche la satisfaction sur le plan de la performance suite aux dernières prévisions établies. Intervenant dans la dernière édition de Beachnews, sortie en fin de semaine, Marcello Masson, directeur financier du groupe, prévoit un exercice financier 2015-16 prometteur en se basant sur les dernières tendances enregistrées. De son côté, le Chief Executive Officer, Gilbert Espitalier-Noël, a adressé un message aux employés situant l’enjeu du projet «Beachcomber – Au coeur des valeurs», qui sera mené à terme lors d’un rendez-vous fixé le 11 décembre.
L’exercice financier 2014-15 ayant pris fin le 30 septembre dernier et les comptes définitifs attendus pour ce mois-ci, le directeur financier de Beachcomber s’est permis de faire état de la satisfaction sur la performance réalisée. « Sans préjuger des résultats finaux qui seront connus à la clôture des comptes ce mois-ci et qui seront confirmés après vérification des auditeurs externes, les EBITDA (Earnings Before Interest, Depreciation and Amortisation) devraient être de l’ordre de 11% supérieurs à ceux de l’année dernière. C’est surtout dans le dernier trimestre que cette progression s’est opérée, avec une basse saison très encourageante, alors qu’elle a été particulièrement pénalisante l’année précédente », fait-il comprendre.
 Les facteurs qui ont influé de manière positive sur les résultats sont une progression de l’ordre de 24% des bénéfices bruts pour l’hôtel Trou-aux-Biches, le rebond enregistré au niveau de la Plaisance Catering Unit avec un triplement de l’EBITDA, aussi bien qu’une maîtrise des coûts opérationnels dans l’ensemble du groupe. « Il y a aussi eu, hélas, des déceptions avec la contreperformance de notre TO en France qui a réalisé quelque Rs 60 M de moins que l’année dernière. Cette situation ne devrait  pas se renouveler pour l’année 2015-16 », devait-il ajouter.
 Poursuivant son analyse, Marcello Masson ne cache pas son optimisme pour l’exercice financier 2015-16, qui vient de démarrer. « L’année 2015-16 s’annonce très bonne. Les réservations enregistrées à ce jour pour les six prochains mois sont nettement supérieures à celles à la même période l’année dernière. Si, comme nous le pensons, cette tendance se maintient, les bénéfices d’exploitation devraient s’améliorer significativement sur tous nos hôtels. Une meilleure performance des Beachcomber Tours et la baisse des frais financiers contribueront à améliorer davantage nos résultats consolidés pour l’année qui vient de débuter. Les profits nets du groupe pour l’année financière 2015-16 devraient de ce fait connaître une forte progression », soutient-il.
Ces perspectives sont confirmées par le directeur commercial, François Venin, qui fait état d’un « premier trimestre 2015-16 très prometteur avec des prévisions d’occupation d’hôtel excellentes pour le premier semestre se terminant au 31 mars 2016 ». Tout en avançant que « le marché français est en pleine progression », il ajoute qu’ « à ce jour, les forward bookings pour les six prochains mois sont en progression de 18% par rapport à la même date l’an dernier. Et plus on avance dans les mois à venir, plus la progression est importante. Ce sont de bonnes nouvelles. La destination mauricienne dans son ensemble a le vent en poupe. Nous pensons que cette situation devrait mettre un terme à la guerre des prix qui fait rage à Maurice depuis plusieurs années. Tous les hôteliers en bénéficieront ».
 En parallèle, le Financial Re-Engineering Programme élaboré pour une réduction de l’endettement de Beachcomber se poursuit avec une émission d’actions de préférence et d’obligations pour un montant de Rs 2,6 milliards. « Nous avons conclu les nouveaux accords avec les banques commerciales. Nous attaquons la dernière partie qui consiste à rapatrier des fonds de Marrakech et à arrêter la Strategic Initiative dont fait mention le programme », ajoute le directeur commercial.
Valeurs phares
De son côté, le Chief Executive Officer de Beachcomber entame la dernière étape du projet «Beachcomber – Au coeur des valeurs» en vue de redéfinir et de consolider les valeurs phares, constituant la fondation du groupe. « Ce projet a été pour moi une expérience enrichissante. Le projet a été très bien accueilli par l’ensemble du personnel des entreprises et organisations faisant partie de Beachcomber, tant à Maurice qu’à l’étranger », déclare-t-il. La soumission du rapport de synthèse est annoncée pour la mi-novembre avant la date du 11 décembre pour la présentation des résultats de cette réflexion collective au sein du groupe.
 Malenn Oodiah, le responsable de communication et éditorialiste de Beachnews, note que « la coïncidence veut que ce soit dans cette conjoncture favorable qu’a été initié le projet «Au coeur des valeurs» qui a franchi une étape importante car les ateliers de travail à Maurice et à Marrakech sont terminés, de même que les 101 entretiens individuels. L’équipe responsable de la compilation, du traitement et de l’analyse des données recueillies s’active pour soumettre le rapport de synthèse à la mi-novembre ».