New Mauritius Hôtels (NMH) a enregistré pour l’exercice financier se terminant au 30 septembre 2014, des profits après-impôt de l’ordre de Rs 502 M par rapport à Rs 412 M en 2012/2013. Par ailleurs, la direction de LUX* Resorts annonce dans le rapport annuel du groupe pour l’année financière 2013/2014 une focalisation accrue de son modèle d’entreprise sur la gestion d’hôtels. Une filiale, Lux Hospitality Ltd, a été créée à cet effet et les actionnaires de LUX Resorts auront éventuellement la possibilité d’avoir une participation directe dans Lux Hospitality Ltd.
Les comptes audités de NMH pour le dernier exercice financier indiquent une progression de 12,8 % du chiffre d’affaires du groupe, ceux-ci passant de Rs 7,8 milliards à Rs 8,8 milliards. Dans ce dernier sont inclus des revenus de Rs 688 M provenant de la vente des villas dans le cadre du projet de construction d’un établissement hôtelier et de développement immobilier au Maroc (Royal Palm Marrakech). L’hôtel en question est totalement opérationnel depuis novembre 2014 alors que dans le cadre du projet immobilier, les titres de propriété avaient été remis aux acheteurs des 21 villas sur un total de 55 villas vendues. Cette opération a permis à NMH d’enregistrer des bénéfices de Rs 161 M ainsi qu’un « fair value gain » de Rs 251 M, ce qui a compensé les pertes nettes de Rs 187 M subies sur les opérations hôtelières et les dépenses de pré-ouverture.
Les établissements locaux faisant partie du groupe NMH ont réalisé une performance au-dessus de la moyenne nationale avec un taux d’occupation moyen supérieur de 10 % et des revenus par chambre disponible plus élevés de 5 %. Les résultats du groupe font voir une amélioration substantielle des revenus financiers (intérêts, profits sur les contrats futurs en devises et gains sur le change après réévaluation des emprunts), ceux-ci atteignant Rs 211,6 M contre Rs 15,8 M en 2012/2013. Les revenus avant impôt, dépréciation et amortissement sont passés de Rs 1,6 milliard à Rs 1,8 milliard.
Pour ce qui est des perspectives pour l’année financière en cours, le conseil d’administration de NMH anticipe une baisse des résultats pour le premier trimestre (octobre-décembre 2014) en raison des taux de change défavorables de l’euro et du rand mais aussi de la réouverture à la mi-octobre du Royal Palm Mauritius et de la baisse dans les arrivées touristiques à Marrakech. Cependant, sur la base des réservations disponibles et du transfert des titres de propriété des villas à Marrakech, un renversement de tendance est prévu pour le deuxième trimestre (janvier-mars 2015).