Le groupe New Mauritius Hotels (NMH) prévoit une hausse de ses revenus pour le premier semestre de l’exercice financier 2013–2014. Il a cependant terminé l’année 2012–2013 avec une baisse de 33,9% de ses profits nets, portés à Rs 403,7 millions.
Comme cela a été le cas pour l’ensemble du secteur hôtelier mauricien, les conditions commerciales en 2013 ont été des plus difficiles. Les arrivées touristiques, indique la direction de NMH, ont augmenté de 1,9% entre octobre 2012 et septembre 2013, avec une baisse de 4,5% dans le nombre de visiteurs provenant des pays européens. Deux des principaux marchés de Maurice au niveau européen, en l’occurrence la France et l’Italie, ont enregistré un repli de 10% et de 23% respectivement. « This is mainly attributable to less favourable air access conditions in terms of connectivity and pricing », commente NMH. De plus, l’augmentation dans le nombre de chambres d’hôtel (à un rythme plus ou moins égal que celui des arrivées touristiques) a forcé de nombreux opérateurs hôteliers à revoir leurs tarifs à la baisse. D’où la chute des revenus bruts de l’industrie hôtelière.
Face à une telle situation, NMH, indique son conseil d’administration, a maintenu sa politique de prix et la qualité de ses services, ce qui lui a permis d’enregistrer un niveau de revenus moyens par client comme celui de l’année financière précédente. Toutefois, le taux d’occupation des chambres a été moindre. Par conséquent, les revenus totaux ont diminué de Rs 292 millions pour s’élever à Rs 7,8 milliards. Les profits, après impôts, sont passés de Rs 610,9 millions à Rs 403,7 millions.
Malgré tout, les perspectives pour la première moitié de l’exercice financier 2013–2014 sont encourageantes, souligne le conseil d’administration du groupe hôtelier. Pour le premier trimestre se terminant en décembre 2013, les revenus devraient croître de plus de 10%, comparativement à la période correspondante de 2012. De plus, les réservations pour la période janvier–mars 2014 sont également
« confortably higher » que celles notées pour le premier trimestre 2013. Ce qui conforte la direction : « Prospects appear good for the group earnings to grow significantly for the first half-year. »
D’autre part, on anticipe aussi un renforcement de la situation financière du groupe avec les profits qui seront réalisés sur la vente des villas dans le cadre d’un projet hôtelier à Marrakech, au Maroc. Cet établissement recevra ses premiers clients le 26 décembre prochain. Dans un premier temps, 44 chambres seront opérationnelles alors que les 99 suites restantes ne seront prêtes que fin mars 2014. Les travaux concernant le parcours de golf et 15 villas, ainsi que ceux pour les autres 79 villas – prévus sous la phase 1 du projet –, seront complétés à la date d’entrée en opération de l’établissement.
« The Domaine Royal Palm is now regarded as a prime residential estate developmment in Marrakech », souligne la direction de NMH. Selon cette dernière, il y a beaucoup d’intérêt pour les villas mises en vente. Il est estimé que ce projet contribuera de manière significative aux revenus du groupe ainsi qu’au remboursement des dettes à partir de l’année 2013–2014.
NMH avait lancé une émission d’obligations en devises en juillet dernier. Ses emprunts nets avaient augmenté de près de Rs 2 milliards, une importante part de cette enveloppe servant au financement du projet de Marrakech.