Le mois d’avril marquera un tournant dans le développement du groupe New Mauritius Hotels Limited. L’ambitieux projet hôtelier et immobilier de Standing du Royal Palm Marrakech, une première pour un groupe mauricien hors des rivages de l’océan Indien, mettra toutes voiles dehors. De ce fait, elle déclinera la nouvelle carte maîtresse du groupe NMH, déjà propriétaire d’établissements hôteliers à Maurice et dans l’archipel des Seychelles.
La période de Soft Opening du Royal Palm Marrakech, entamée depuis le Boxing Day 2013, prendra fin le mois prochain. Ainsi, le Royal Palm Marrakech proposera à une clientèle des plus huppées ce qu’il y a de meilleur dans un domaine d’exception, soit 135 clés réparties en suites et villas, un service ultra personnalisé, le bien-être du corps et de l’esprit, une table gastronomique et inventive.
En parallèle, ces investissements massifs devront commencer à générer des recettes avec 39 des 93 villas de la première phase ayant déjà trouvé preneurs et des répercussions positives sur le bilan des opérations financières du groupe NMH. Ces opérations viendront se greffer sur le nouveau potentiel des affaires que représente le Royal Palm Marrakech sans compter la tendance à la reprise notée depuis ces derniers mois, balisant de nouvelles perspectives après la récente période marquée par de graves incertitudes dans le secteur du tourisme.
Dans la conjoncture, le Royal Palm Marrakech misera sur une combinaison de raffinement de la culture berbère agrémentée de touches mauriciennes dans un panorama somptueux pour se faire une place au soleil du Maroc avec les monts enneigés de l’Atlas en toile de fond. L’architecte mauricien Jean-François Adam s’est inspiré de l’architecture moresque marocaine en retravaillant l’arche des écoles coraniques et des mosquées, en l’épurant et en l’entourant de pergolas pour jouer avec les ombres et la lumière.
Le résultat est spectaculaire avec des volumes judicieusement structurés qui permettent de profiter au mieux de l’extérieur et de son environnement naturel unique. La décoration fait la part belle à l’artisanat local: tataoui, moucharabiehs, tadelakt, zouak, tapis marocains aux décors d’inspiration berbère, céramique de Zagora.
Les suites du Royal Palm Marrakech constituent un repli confortable, chaleureux et intimiste où le mobilier contemporain cohabite avec le savoir-faire marocain. Situées à l’abri des regards indiscrets, les 10 villas des Princes, avec deux chambres à coucher et salles de bains attenantes de part et d’autre d’un grand salon, s’ouvrent sur un jardin paysager, sa piscine et son hammam privés.
En sus de cela, la clientèle du Royal Palm Marrakech est conviée quotidiennement à un festival gastronomique de haut niveau avec quatre restaurants orchestrés de main de maître par Philippe Jourdin, Meilleur Ouvrier de France 1993 et chef multi-étoilé. Le palmarès de ce chef, qui a animé les cuisines des restaurants comme Le Relais Louis XIII et La Tour d’Argent ou encore Le Cygne de Genève et Le Faventia, fait baver plus d’un. Aujourd’hui, ce chef se présente aux fourneaux du Royal Palm Marrakech fin prêt à relever les défis de la nouvelle carte du NMH dans le monde.
Chacun de ces restaurants se distingue par une spécificité particulière mais un objectif unique et commun, soit d’être un régal pour ceux et celles qui sont à table. Le Caravane se présente comme le porte-drapeau culinaire de l’établissement avec une invitation au voyage et à la découverte d’un Maroc authentique. L’Olivier, dominant la piscine principale de l’hôtel et offrant une vue imprenable sur l’Atlas,  propose une cuisine contemporaine et légère.
Deux autres restaurants, Le Palm et Al Ain, qui ouvriront leurs portes en septembre prochain, viendront agrémenter la saveur des tables, alors que Le Bar, habillé de tissus des plus exotiques dans une atmosphère feutrée avec ambiance aux accents british, ambitionne de se transformer en un lieu de chaude convivialité.
De son côté, le golf du Domaine Royal Palm se veut une communion avec la nature. Dessiné par l’américain Cabell B. Robinson, qui – après avoir longuement observé le paysage, considéré l’oued qui traverse le Domaine, respecté une nature fragile, la modelant avec sagesse – a créé? un parcours Par 72, ancré dans son contexte paysager et guidé par la nature environnante de la plaine de l’Haouz.
Reflet du niveau d’exigence de l’ensemble du Domaine, le Royal Palm Golf Club, sous la conduite de Michel Besanceney, déroule ses 75 hectares de green, fairways, obstacles d’eau et bunkers sauvages. Une oasis verdoyante, espace de jeu unique, qui offre technique et plaisir, réunissant toutes les qualités pour devenir une référence internationale.
Le Royal Palm Marrakech est également doté d’autres facilités comme le spa, qui sera livré en mai 2014, offrant une parenthèse bien-être sur 4,200 m2 au coeur du Domaine, un centre de sport proposant le nec plus ultra des équipements sportifs et une piscine semi olympique chauffée avec la présence de coachs spécialisés qui accueillent initiés et débutants pour des cours privés et individuels, sans compter les quatre courts de tennis en terre battue, deux mini courts de tennis, une salle de squash, une piscine, tennis de table, une salle de fitness, une salle de cardio, un studio de pilates, une salle de kinésie.
Les enfants sont également gâtés avec le Kids Club sur une superficie de 500 m2 dédiés aux rêves des petits et à l’aventure. Un espace où se mêlent découvertes ludiques, bien-être, jeux éducatifs et gastronomie.
Le Royal Palm Marrakech a de quoi faire rêver petits et grands, le temps d’un séjour ou coeur d’une oliveraie centenaire dominée par la vue des neiges au sommet de l’Atlas immuable.