Des frais financiers plus conséquents et des facteurs non récurrents (fermeture d’établissements pour rénovation, coûts de relance de ces hôtels et de “rebranding” du groupe) ont affecté les résultats de Sun Limited pour le deuxième trimestre et pour le premier semestre de l’exercice financier 2015-2016.
Pour la période octobre-décembre 2015, Sun a enregistré des revenus totaux de l’ordre de Rs 1,6 milliard, contre Rs 1,4 milliard pour la même période en 2014. Cependant, le groupe a terminé ce deuxième trimestre avec des bénéfices nets de seulement Rs 4,8 millions, contre Rs 325,6 millions pour la période correspondante de la précédente année financière.
Le groupe a eu à faire provision pour des montants plus importants sous les item “dépréciation/amortissement”, “frais financiers” et “closure, relaunch and rebranding costs”, entre autres. Le deuxième trimestre a effectivement été marqué par la fermeture de l’établissement Kanahura, aux Maldives, pour rénovation, et du Shangri-La Le Touessrok (période temporaire) ainsi que par la relance de ces deux établissements. Il y a eu également, pendant la période en question, la consolidation du Four Seasons At Anahita. Si l’on exclut ces facteurs, le taux d’occupation dans les hôtels du groupe à Maurice a augmenté de 5 points pour atteindre 91,4%.
Sun Ltd s’est également retrouvée devant des frais directs plus conséquents du fait de l’entrée en vigueur d’une hausse salariale et dans une situation où le groupe a eu à appliquer des tarifs promotionnels pour attirer plus de clients vers ses établissements.
Les profits opérationnels pour le trimestre se sont élevés à Rs 299 millions, contre Rs 383 millions pour le trimestre correspondant de 2014. En tenant compte des coûts associés à la fermeture du Kanuhura, du Shangri-La Le Touessrok, de relances des hôtels et de “rebranding”, le groupe a affiché des profits nets de Rs 4,6 millions.
Pour le premier semestre de l’exercice 2015/2016, soit de juillet à décembre 2015, les revenus de Sun se sont élevés à près de Rs 2,4 milliards, contre Rs 2,3 milliards pour la période correspondante de la précédente année financière. Mais, après considération des différents éléments non récurrents, le groupe s’est retrouvé finalement avec des pertes de Rs 324 millions comparativement à des bénéfices nets de Rs 52,2 millions pour les six premiers mois de 2014/2015.
Pour ce qui est des perspectives, le groupe indique que les réservations pour le trimestre janvier-mars 2016 dépassent largement celles de la même période de 2015. La direction de Sun se montre toutefois prudente : « Although all resorts should be operating at relatively high occupancies and despite management’s cost containment measures and yield optimization strategy, the positive impact thereof will not be felt until the next financial year », annonce-t-elle.