Le Hotel & Restaurant Employees Union demande que le principe de la semaine de 40 heures soit appliqué pour le secteur. Le Syndicat qui compte quelque 3 000 membres, déposera au National Remuneration Board (NRB) à cet effet. Le Syndicat fera circuler une pétition en vue d’obtenir le soutien nécessaire de ses membres et des employés des hôtels et des restaurants. L’objectif : mobiliser les employés de ce secteur et créer un rapport de force, explique Amba Lutchoomanan, le négociateur. Le Hotel & Restaurant Employees Union a tenu une conférence de presse au centre social Marie Reine de la Paix, hier.
Cette pétition sera par la suite envoyée au ministre du Travail, des Relations industrielles et de l’Emploi et au Chairman du NRB. « Il s’agit d’une forme de discrimination lorsqu’on voit que dans d’autres secteurs, la formule des 40 heures est appliquée et pas dans le secteur hôtelier », déclare le négociateur. Le Catering and Tourism Industries Remunaration Order pour le secteur de l’hôtellerie datant de 1997, prend en considération 48 heures de travail par semaine, précise Amba Lutchoomanan.