En collaboration avec la SMEDA, l’Assemblée Régionale de Rodrigues et le ministère de l’Éducation et des Ressources Humaines, le Human Resource Development Council (HRDC), dirigé par Raj Auckloo, a lancé hier un programme de formation pour 22 entrepreneurs venus de Rodrigues. Ils se verront offrir des stages dans des petites et moyennes entreprises à Maurice pour un mois au maximum.
L’objectif de ce projet est de promouvoir l’entrepreneuriat, en s’assurant que les personnes concernées suivent une formation adéquate. Rs 3 millions ont été injectées par le HRDC dans ce programme proposé à 22 entrepreneurs de Rodrigues.
C’est la SMEDA qui assure le placement des stagiaires dans 16 entreprises mauriciennes. Celles-ci ont pour mission de les encadrer et de professionnaliser la gestion de leur business. Après le stage, le chef commissaire de Rodrigues Serge Clair organisera une rencontre en vue de faire une évaluation.
Le programme du HRDC, a déclaré hier Serge Clair, est une étape importante dans le développement d’un pays. « Rodrigues se concentre trop sur le côté académique. Ce que propose le HRDC cassera forcément cette cadence », a soutenu le chef commissaire de Rodrigues ajoutant que les Rodriguais sont d’aussi bons entrepreneurs que les Mauriciens. Il a conseillé aux stagiaires de ne pas hésiter à poser de questions durant leur formation car « l’intelligence doit pouvoir être partagée ».
De son côté, le ministre de l’Éducation est d’avis qu’il est temps que l’entrepreneuriat prenne son envol à Rodrigues. Les entrepreneurs de l’île, a dit Vasant Bunwaree, ne doivent pas se limiter uniquement au marché mauricien. Selon lui, ils doivent toujours avoir en tête deux choses : le choix du domaine et si le produit marchera. Une présentation et un session de travail ont ensuite eu lieu.