Alastair Bryce, nouveau Chief Executive Officer de la HSBC à Maurice, s’est félicité, hier, de l’ancrage du groupe bancaire britannique dans le paysage socio-économique du pays, affirmant que « Maurice est partie intégrante de la culture de la HSBC ». C’était lors d’une réception offerte en son honneur au Hennessy Park Hotel, Ebène, et également pour marquer le départ de Siew Meng Tan qui, après un peu plus de deux ans passés à Maurice à la tête de la HSBC, prendra de nouvelles fonctions à la HSBC en Thaïlande.
Siew Meng Tan a indiqué que l’Afrique représente aujourd’hui un grand pôle d’intérêt. « L’Afrique, c’est l’avenir pour la HSBC et on doit trouver les moyens pour participer à sa croissance », a-t-elle ajouté.
Comptant une trentaine d’années de service au sein du groupe HSBC, Alastair Bryce est considéré comme un spécialiste du global business, ayant acquis une grande expérience dans ce domaine lors de ses affectations dans différents pays. Maurice, a-t-il annoncé, est le neuvième pays où il est appelé à prendre du service, ayant été en poste à Londres pendant les quatre années précédentes. La HSBC, dit-il, a des assises solides dans le monde des affaires à Maurice, avec des opérations qui ont débuté en 1916. « Les collègues qui m’ont précédé à Maurice ont abattu un travail énorme. Maurice est partie intégrante de la culture de la HSBC », a-t-il ajouté. Alastair Bryce a laissé entendre que son mandat à Maurice sera conforme à ce que la HSBC a toujours accompli ailleurs, soit de mettre en relation ses clients à travers le monde et développer la connexion entre les marchés.
« Les économies des pays émergents vont selon nos prévisions croître plus vite que celles des pays développés. La croissance des échanges commerciaux mondiaux sera plus forte que celle du Produit Intérieur Brut », a déclaré Alastair Bryce. À une question du Mauricien portant sur le soutien que pourrait apporter la HSBC à la stratégie africaine de Maurice, le nouveau CEO a fait remarquer que malgré le fait que la HSBC n’a pas de « huge footprint » en Afrique, le groupe bancaire possède un réseau de clients globaux très actifs sur ce continent. Il s’agira de voir comment amener ces clients à travailler avec Maurice pour explorer les opportunités dans les domaines du commerce et de l’investissement. « J’ai eu l’occasion pendant mes trente années de service de travailler dans différents marchés et pour nous, en tant que banque à rayonnement global, l’une de nos préoccupations reste la connectivité, la mise en relation de la clientèle. »
Sans avancer des chiffres, Siew Meng Tan, CEO en partance, a annoncé que la HSBC a enregistré l’année dernière une « good profitability » comparativement à 2011 et cela en dépit d’une conjoncture économique globale déprimante dont les effets ont été aussi ressentis à Maurice. « 2012 was an extremely challenging year », a-t-elle affirmé. « 2013 will be another challenging year », ajoutera Alaistair Bryce.
Siew Meng Tan a fait état des progrès économiques réalisés par le continent africain et de l’intérêt soutenu que celui-ci suscite auprès des opérateurs économiques. « À mon arrivée à Maurice en janvier 2011, beaucoup de personnes étaient très sceptiques par rapport à l’Afrique. Certes, il y a des risques à faire des affaires en Afrique mais les Mauriciens sont bien au courant de ces risques. Il y a eu ces dernières un changement de mindset à l’égard de l’Afrique. Tout le monde cherche aujourd’hui à saisir les opportunités offertes par le continent. L’Afrique c’est l’avenir pour la HSBC et nous devons trouver les moyens pour participer à la croissance du continent », a déclaré Siew Meng Tan. La HSBC, a-t-elle poursuivi, compte mettre à profit ses réseaux de clients en Europe, en Asie et aux États-Unis. « Il y a eu des missions de prospection en Afrique mais j’estime qu’il y a encore beaucoup de travail à faire pour promouvoir la plateforme mauricienne. La HSBC espère être en mesure d’apporter sa contribution à l’exploration de nouveaux marchés », a conclu Siew Meng Tan.
Des diplomates, opérateurs du secteur de la finance, professionnels comptables et clients de la HSBC étaient présents à la réception au Hennessy Park Hotel.