La performance de la cuvée de 2015 au Higher School Certificate (HSC) est quasiment similaire à celle de 2014. Des 10 285 collégiens de Maurice et de Rodrigues (308) qui ont pris part aux épreuves, 75,31% d’entre eux ont décroché leur certificat. Le nombre de participants au HSC en 2014 était de 10 429. D’ailleurs, c’est cette année-là que le Mauritius Examinations Syndicate a enregistré le plus grand nombre de candidats. Ce n’est qu’à partir de 2011 que le nombre de participants aux épreuves des examens de fin de cycle du secondaire a franchi la barre de 10 000.
En matière d’attribution de bourses, aucune grosse surprise n’a bousculé les donnes, si ce n’est l’entrée de la France Boyer de la Giroday SSS, de Plaine Magnien, dans la liste des habituels établissements d’où proviennent les lauréats. Côté filles, le Queen Elizabeth Collège (11 bourses) a dû partager le gâteau avec les collèges Maurice Curé (6 bourses) et Droopnath Ramphul (2 bourses). Chez les garçons, les collèges Royal de Port-Louis et de Curepipe se sont distingués avec 9 et 8 lauréats respectivement. Le collège du Saint-Esprit 2 lauréats et un lauréat pour le MGI de Moka et le collège John Kennedy.
Quelques minutes après la proclamation des résultats, l’effervescence avait rapidement envahi le collège d’État France Boyer de la Giroday. Preetie Mohadeb, la rectrice d’origine indienne de l’établissement, était aux anges. “I am on top of the world. Notre collège peut désormais être aussi considéré comme une école star”, confiait cette dernière après avoir entendu le nom de son élève, Keren Poliah, à la radio.
Au Dr Maurice Curé SS, la rectrice Mitranee Kushiram, était tout aussi heureuse. “C’est la première fois que le collège enregistre un taux de réussite de 97%, avec six lauréates. Nous avons de brillantes élèves, mais elles manquent de confiance en elles, car elles pensent que les filles du QEC sont meilleures”. Et Devendra Ramanah, recteur au QEC de constater : “Les filles du QEC ont toujours été les meilleures et ce, depuis les examens du CPE. Elles grandissent et apprennent dans un état d’esprit où elles doivent toujours briller dans tout ce qu’elles font. Les onze lauréates n’ont pas seulement brillé au niveau académique, mais aussi lors des activités extrascolaires.”
Au collège Droopnath Ramphul, recteur, Persand Nowkessur, ne cache pas sa fierté, ses deux lauréates sont de la filière scientifique. “Une filière qui, dit-il, est une des plus redoutables pour les étudiants.” À Curepipe ou à Port-Louis, les deux collèges Royal ont bruyamment célébré leurs lauréats. Preetam Rambaruth, le recteur de Port-Louis, était particulièrement heureux, car grâce à Guillaume Donat, la SSR National Scholarship est à nouveau attribuée à un élève de l’établissement après cinq ans.
À Rodrigues, Nanrock Perrine du Rodrigues College déclare pour sa part : “Nous sommes tous très contents car, pour la première fois, nos lauréats se sont distingués dans toutes les filières.”