Dix étoiles ont scintillé au RCPL pour la cuvée 2017. Un chiffre auquel s’attendait cependant le recteur, Henry Wan, bien qu’il n’ait pas osé le prononcer avant l’annonce officielle.

Dès 11h30 ce matin au RCPL, les élèves, soutenus par d’anciens du collège, ont commencé à se mettre dans une ambiance de liesse. Dans l’enceinte du collège, tambours aidant, ils hurlaient, remplis de fierté : « Oh, non, non. Royal, Royal, Royal. Na pena personn ki pou aret sa ! » Et au fur et à mesure qu’on approchait de la proclamation des résultats, l’exultation enflait.

À l’intérieur de son bureau, le recteur ne cachait pas sa confiance d’aligner un bon nombre de lauréats. Henry Wan estimait que « nous avons eu une cuvée très intéressante cette année », même s’il avouait que le stress de l’attente était palpable. Lui-même ancien élève du collège, il devait, avant la confirmation des résultats, avoir une pensée pour les bons éléments qui « seront déçus de ne pas se trouver parmi les lauréats ». Et d’ajouter : « Parfois, ceux qui se classent après les lauréats décrochent de meilleures bourses dans des universités américaines. » La cuvée 2017, selon lui, a vu beaucoup de compétition parmi ceux qui ont concouru pour une bourse, « mais ça été une compétition saine dans la solidarité ». Sur 160 élèves ayant pris part au HSC, une trentaine représentait en effet de potentiels lauréats.