Au Collège Queen Elizabeth, on fait encore la fête. Et pour cause : l’établissement aligne cette année dix lauréates. Lors de l’assemblée, ces dernières ont été invitées à prendre la parole. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les jeunes filles ont déjà des projets plein la tête.
Le Collège Queen Elizabeth a arboré des couleurs festives aujourd’hui pour accueillir les dix lauréates du HSC cuvée 2013. Lors de l’assemblée, enseignants, élèves, et parents des lauréates se sont regroupés dans une grande salle. La rectrice, Sooneetee Purmessur, a ensuite fait les éloges des lauréates, avant que ces dernières ne prennent la parole à leur tour.
Shreeya Devi Hoolash (bourse de la MCB) en était à sa seconde tentative aux examens de HSC. « Je veux devenir actuaire mais je ne sais pas encore si j’irai étudier en Angleterre ou à Toronto. C’est le soutien familial qui m’a aidé à avoir cette bourse », dit-elle. Sweta Daboo, elle, est l’aînée d’une famille de trois enfants. C’est dans la filière “sciences” qu’elle est parvenue à briller. « J’aime beaucoup la physique et la chimie. Le résultat est le fruit d’un travail d’équipe. Il y a eu mes parents, mes enseignants… Il faut savoir garder un bon équilibre entre les études et les activités. Moi, je pratique régulièrement la natation à la piscine du Pavillon. Je ferais des études à Bordeaux pour devenir médecin. J’aime aussi le cinéma et les films de science-fiction. » Shakeelah Aisha Golam Hossen (économie) est la cadette d’une famille de deux enfants. Sa soeur aînée, Shahanah, avait déjà été lauréate en 2008. « Je ne pensais pas avoir cette bourse. Je n’ai même pas écouté mon nom à la radio… c’est ma mère qui m’a dit que j’étais lauréate. C’est une joie immense, une sensation extraordinaire. Je vais étudier les finances en Angleterre. Au QEC, toutes les élèves sortent gagnantes. J’ai une pensée spéciale pour mon grand-père paternel, qui est décédé. Il est à la base de l’éducation de la famille. »
Comme Shreeya Devi Hoolash, Saraspadee Yudisha Ramen (Économie) en est aussi à sa deuxième tentative aux examens de HSC. La jeune fille compte  devenir analyste financier. Pour l’instant, elle ne sait pas encore si elle arrêtera son choix sur la France ou l’Australie. « Il a fallu beaucoup de sacrifices pour atteindre mon rêve », dit-elle. Keshini Seewoochurn (sciences), elle, participait pour la première fois aux examens de HSC. Sa réussite, elle la doit, selon elle, à un travail régulier. « Je dédie cette victoire à mon père, qui est décédé alors que j’étais en SC. La compétition a été très dure. Je ne me suis jamais découragée et je pense partir en Malaisie. Ce que j’aime, c’est la musique de Bollywood. »
Namah Doorvakshi (Sciences) ne s’attendait pas à de si bons résultats. D’autant que, avoue-t-elle, elle ne croyait pas que les maths et la physique lui permettraient d’être lauréate. « Il n’y a pas que les études dans la vie. Il faut un bon équilibre et, surtout, être bien encadré. » Farheen Zarah Fauzee (Sciences) relate qu’elle voudrait entreprendre des études en finances à l’université de Warwick, en Angleterre.. Elle dit avoir une pensée spéciale pour ses deux amies, qui sont lauréates. « On a travaillé toutes les trois et, dans la vie, il faut toujours partager. » Aisha Sooltangos (Sciences), pour sa part, accueille son succès avec grande surprise. Et de remercier ceux qui ont cru en elle. Sa filière préférée : la médecine. Tasheena Shashee Narraidoo (Économie) dira, elle, devoir sa réussite, à ses parents. Cette bourse, dit encore la jeune fille, est une « manne du ciel ». Et de philosopher : « Cela permettra à mes parents d’économiser et de financer les études de mon frère, qui a également pris part aux examens du HSC. » Elle qui avait étudié dans un premier temps à la Sharma Jugdambi SSS s’est dit plus que ravie d’avoir pu faire son HSC au QEC. Son ambition est de devenir économiste.
Enfin, Hadia Nujeebun Sairally (boursière additionnelle en Sciences) parle de faire carrière dans l’ingénierie. Pour y arriver, elle a bien l’intention de mettre davantage encore l’emphase sur l’assiduité dans les études. Car ce sont les études en finance qui l’intéresse, raison pour laquelle elle compte se rendre en Angleterre.