Le collège Droopnath Ramphul, sis à Calebasses, continue à se distinguer au Higher School Certificate (HSC), surtout ces trois dernières années. Avec huit lauréates entre 2012 et 2014, dont le SSR Scholarship en 2013, ce collège attire de plus en plus d’élèves qui habitent loin de la région, comme Florise Elodie Yow Ok Cheung, lauréate 2014 en Economics, qui habite à Port-Louis, et dont les parents ont choisi, il y a sept ans, ce collège du Nord pour elle.
« Mes parents avaient choisi de me faire admettre dans ce collège pour sa performance passée », témoigne Florise Cheung, qui a le sentiment d’avoir fait la fierté de son école, de sa famille et de ses amis. « Depuis l’annonce des résultats, c’est le rush, je n’ai pas de temps pour moi », dit-elle. Elle ajoute qu’elle ne s’attendait pas à être lauréate mais ses professeurs et ses amis croyaient tous que « j’allais obtenir cette bourse, parce que je sortais tout temps première en classe, même lors des mock exams ». La lauréate estime qu’elle a mieux travaillé pour le School Certificate. « Arrivé en HSC, on se sent fatigué après toutes ces années et on révise mal », dit-elle. Mlle Cheung, qui a 18 ans et dont c’est la première tentative, compte poursuivre ses études au Royaume-Uni en comptabilité et finances.
De son côté, Vivekah Deerpaul, également 18 ans, et à sa première tentative, était si heureuse à l’annonce des résultats lundi dernier qu’elle n’a pas mangé du matin jusqu’à fort tard dans la nuit. « Tout s’est passé très vite », dit-elle, ajoutant qu’elle non plus ne s’attendait pas à être lauréate. « Maintenant, c’est la routine qui s’installe ». Pour elle, la compétition est trop forte pour ces examens. « J’ai pensé avoir mal travaillé dans certains des papiers », raconte-t-elle. Vivekah Deerpaul ajoute que ses enseignants avaient estimé qu’elle devrait pouvoir obtenir des A + « me personn pa ti atann ki mo pou lorea. » Habitante de Fond-du-Sac, la jeune fille compte faire des études en langue anglaise. Dans la famille, son frère et un cousin étaient classés en 2013 et en 2012 respectivement.
La troisième lauréate du collège Droopnath Ramphul, Meghna Ludmila Devi Jokhoo, habite à Pamplemousses. Pour elle aussi, c’est la première tentative à ces examens. Très heureuse, elle raconte qu’elle avait toujours voulu être lauréate. « C’était aussi le rêve de mes parents qui m’ont très bien encadrée et encouragée ». Elle compte poursuivre ses études dans le domaine des statistiques.
Pour sa part, le recteur du collège, Nokeswar Persand, souligne que cette réussite est l’oeuvre des élèves et des enseignants, qui ont travaillé ensemble. « En 2012, nous avions eu deux lauréats, trois en 2013 dont le SSR Scholarships et trois en 2014. Nous essayons chaque année d’améliorer et de donner les meilleures chances aux filles. Depuis la création de l’école, la Droopnath Ramphul SSS a eu 12 lauréats, dont huit ces trois dernières années. Ce n’est pas le travail d’une seule personne, je suis arrivé en 2012 et j’ai continué le travail de mes prédécesseurs qui ont tous motivé les élèves », dit-il.