Thomas Peter / REUTERS

Trois étudiants de l’Université de Maurice (UoM) feront le déplacement en Afrique du Sud pour participer à la finale régionale de la Huawei ICT Competition en mars 2020. Les trois étudiants sont Yashna Chinta, Vimalen Armoogum et Wafiiq Ismail, tous des étudiants en Electronics & Communication Engineering à l’UoM.

Yashna Chinta, Vimalen Armoogum et Wafiiq Ismail se sont démarqués lors de la finale nationale de Maurice qui s’est déroulée à l’UoM le 20 décembre dernier. Ils auront maintenant à se mesurer aux meilleures équipes d’étudiants parmi les pays de toute la région de l’Afrique subsaharienne pour décrocher leur ticket pour la finale mondiale qui se tiendra au siège de Huawei à Shenzhen en Chine en mai de cette année.

La Huawei ICT Competition en est à sa troisième édition, et cette année verra la deuxième participation de Maurice. La thématique de cette année est : « Connexion, Gloire, Avenir ». À savoir que lors de la précédente édition, en 2019, l’équipe mauricienne avait terminé à la troisième place pour la finale régionale. Dans le but de contribuer au développement de l’écosystème de talents en TIC et faire face aux impératifs de la transformation digitale, Huawei a lancé cette compétition en faveur des étudiants mauriciens. Cette compétition nationale et internationale en technologie de pointe comme dans le passé promet d’intenses moments de partage, d’échanges et une compétition de haut niveau.

À Maurice, plus de 1 000 étudiants se sont inscrits, principalement de trois universités, soit l’Université de Maurice, l’Université Middlesex de Maurice et l’Université des Mascareignes. Cette année, les étudiants ont eu la possibilité de choisir entre deux pistes, le réseau et le cloud. La piste réseau contient un mélange de plusieurs technologies telles que le WLAN, la sécurité, le routage et la commutation tandis que la piste cloud comprend le “cloud computing”, le stockage, les megadonnées et l’intelligence artificielle. Les étudiants inscrits ont eu la possibilité d’accéder au matériel d’apprentissage en ligne et au portfolio de certification fourni par Huawei sans aucun frais.

Avec l’avancement rapide des technologies émergentes, les industries sont sur le point de croître en conséquence, modifiant ainsi la nature même des emplois. L’insuffisance des compétences en TIC devient de plus en plus un goulot d’étranglement pour saisir les opportunités à l’ère numérique. Par conséquent, Huawei met l’accent sur la promotion d’un écosystème de talents TIC ouvert et durable pour doter la nouvelle génération de compétences employables et de compétences accrues requises sur le marché du travail. Huawei travaille donc en étroite collaboration avec les universités du pays pour y parvenir.

Une “Talent Platform” a été créée où les étudiants inscrits ont eu accès à des cours en ligne, des exercices de laboratoire et des examens simulés pour apprendre et mettre en pratique. Huawei a veillé à ce que le contenu de la formation soit bien aligné sur les compétences requises sur le marché du travail. Cela permettrait aux étudiants d’avoir déjà une certaine connaissance des technologies émergentes, démontrant ainsi leur capacité à devenir des experts de classe mondiale.

Afin de combler le déficit de compétences en TIC et de favoriser le bassin de talents en TIC requis pour le développement socio-économique national, Huawei Maurice a travaillé avec le gouvernement et les partenaires universitaires pour améliorer les compétences de la nouvelle génération. Les étudiants les plus brillants de la faculté de génie de l’Université de Maurice ont reçu une formation aux toutes dernières technologies de pointe en Chine, parrainée par Huawei à travers le programme “Seeds For The Future”. Depuis 2017, 30 étudiants ont été parrainés jusqu’à présent pour soutenir les initiatives du gouvernement visant à promouvoir l’innovation et l’apprentissage des TIC. Huawei Mauritius a déjà signé avec deux universités qui sont devenues des académies TIC Huawei, permettant aux étudiants d’accéder à des cours de certification reconnus par l’industrie.