Ce week-end, le Centre national de tennis de table à Beau-Bassin accueillera le Huawei International Table Tennis Tournament. Ce tournoi, organisé par l’Association mauricienne de tennis de table (AMTT), est le point culminant de la saison locale, avec la participation des équipes seychelloise et réunionnaise. L’occasion pour les pongistes mauriciens de se mesurer à leurs voisins de la région à un peu plus de deux ans des prochains JIOI.
Le tournoi par équipes, qui se disputera aujourd’hui à partir de 10h30, sera le premier indicateur du niveau des adversaires de la région, avec les finales qui se joueront dans l’après-midi. « On devrait voir les forces en présence. Les Réunionnais et les Seychellois paraissent affûtés », note l’entraîneur national, Rajessen Desscann.
Comme l’année dernière, on ne verra pas la sélection de La Réunion, mais l’équipe masculine de La Cressonnière. Toutefois, pas de Cédric Agathe cette fois. Annoncé par les organisateurs, le tenant du titre ne défendra pas son trophée. Il a évoqué des raisons personnelles pour justifier son absence de dernière minute.
« Mais il ne faut pas croire que les autres sont dépourvus de moyens. Ils présentent même certaines garanties. » En effet, La Cressonnière sera représentée par Séveric Naralingum, Sébastien Potin, Kevin Armouette et Bernard Éric. « Ils sont redoutables. Ils ont des arguments à faire valoir », précise Rajessen Desscann.
De l’autre côté, les Seychellois sont l’énigme de cette compétition. « On ne connaît pas vraiment les noms qui nous sont parvenus. » Autrement dit, autant s’attendre à des surprises, bonnes ou mauvaises. Ainsi, en masculin, l’archipel sera représenté par Byon Moube, Richard Morel et Nicolas Esther. En féminin, Lana Robert, Anissa Lepere et Zahira Kad Tab. Tout ce petit monde sera coaché par Jimmy Vel.
De leur côté, les Mauriciens entendent bien mettre la main sur un titre qu’ils ont dû laisser aux Réunionnais de La Cressonnière l’année dernière. Pour cela, Maurice alignera la bagatelle de cinq équipes, deux en masculin et trois en féminin. « Il faudra compter avec la combativité de tout le monde. Les Réunionnais paraissent les mieux armés, mais les Mauriciens ont été préparés en conséquence.»
Ainsi, en masculin, l’équipe de Maurice A sera composée d’Allan Arnachellum, Warren Li Kam Wa, Wassiim Gukhool et Jason Pontoise. Maurice B, de son côté, verra Omar Ahmed, Miguel Inguil, Faez Baboolall et Daniel Agathe donner la réplique à leur adversaires.
Chez les filles, les trois formations seront composées d’Isabelle Chowree, Caroline Ramasawmy, Sheetul Goodhur et Jaisina Newaj (Maurice A), la deuxième équipe voyant Élodie Ho Wan Kau, Kaushar Baboolall, Harsha Hauzaree et Ruqqaya Kinoo s’unir face à leurs concurrentes. La troisième équipe mauricienne sera exclusivement composée de joueuses issues du projet Baby Ping Elite, avec Pratna Jalim, Lorie Yee Kin Sien, Anastasia Chowree, Ivana Desscann et Zaynah Saddulah.
On se souvient que l’année dernière, l’équipe de Maurice A s’était fait surprendre par l’équipe B. Un tournant dans la compétition qui avait permis aux Réunionnais de se hisser en finale. « Cette année, nous ne ferons pas de pronostics. Mais nous espérons seulement voir de belles rencontres », avance Rajessen Desscann.
A priori, les équipes partent toutes sur le même pied d’égalité. « Nous avons pu constater que les pays avoisinants sont en progression. De plus, cela servira de préparation pour les Jeux de la CJSOI en janvier prochain. »
Après le tournoi par équipes, place au tournoi individuel dimanche matin à partir de 9h30 au même endroit. L’occasion pour les locaux de jauger les adversaires sur un terrain un peu plus glissant. « Le tournoi individuel est plus ouvert, même si à première vue les Réunionnais semblent affûtés. »
En féminin, par contre, la palme semble promise à la Franco-Camérounaise Sarah Hanffou. « Un os dur à digérer car elle a été championne d’Afrique et s’est qualifiée pour les JO 2012 de façon magistrale », prévient Rajessen Desscann. Ce sera l’occasion pour Maurice de tirer les leçons en vue des prochains déplacements.