Le Kafé T@ Komiko a fait appel à l’humoriste français Smaïn pour souffler sa première bougie début septembre. L’artiste, qui a été un des premiers à percer sur le thème de l’immigration en France bien avant le Jamel comédie Club, donnera son show les 2 et 3 septembre au Kafé T et sera présent à la soirée de gala du 1er septembre, qui marquera d’une pierre blanche la première année d’existence du premier café théâtre mauricien !
Après avoir évolué entre autres au sein du petit théâtre de Philippe Bouvard, Smaïn a vraiment commencé à marquer le public avec son one-man show, « A star is beur », en 1986 dans la salle parisienne du Tintamarre. On découvrait alors son ton et son débit très vifs, son large sourire et ses baskets rouges. Dans une ascension fulgurante, il enchaîne les spectacles passant en 1989 à T’en veux ? qui a marqué les esprits. Pour Comme ça se prononce en 1996, il obtient le Molière du meilleur one-man show, une Victoire de la Musique ainsi que le grand prix de la SACEM. Son fameux sketch « T’en veux ? » est passé maintes fois à la télévision depuis.
Né à Constantine (Algérie) de parents inconnus, Smaïn débarque à l’âge de deux ans en France dans sa famille adoptive maroco-algérienne. Choyé par ses parents, il grandira entre Vincennes et Saint-Mandé, dans l’est parisien. À douze ans, il chante à la chorale. Il débutera à 22 ans dans les cabarets parisiens jusqu’à ce que Philippe Bouvard le remarque. À partir de son premier one-man show, en 1986, il enchaîne les tournées. Il écrira deux livres, puis fera son entrée au cinéma pour une longue période, jouant entre 1982 et 2003 dans pas moins de vingt-deux films.
En 2005, il revient sur les planches et son nouveau show de 2007 fera date. De retour dans le bistrot de son enfance, Smaïn entraîne le public dans une vie quotidienne faite de mariage mixte, de psy, d’adoption, de police et de racisme… Il ne dit pour autant pas adieu au cinéma et sera particulièrement remarqué dans le registre dramatique pour le film Harkis, produit en 2006, où il tient le premier rôle. 
Smaïn a aussi prêté sa voix pour deux contes et participé à des pièces de théâtres dont Réactions en chaîne de Pascal Legitimus. Difficile de ne pas faire le rapprochement avec le parrain du récent festival du rire Georges Mathieu, vu leur proximité et leur appartenance à la même famille du rire et à la même génération.