L’écurie Gujadhur a sorti l’artillerie lourde avec pas moins de 5 partants sur ses 6 chevaux entrés dans l’épreuve phare de ce rendez-vous The IBL Challenge Cup, au label de Groupe 3, dont la récompense au vainqueur s’élève à Rs 325 000. Le danger viendra de Maingard qui a aligné deux récents vainqueurs, Tales Of Bravery, confié à Bradley Parnham, et Casey’s War, piloté par le jockey de l’écurie Keagan Latham.
Tales Of Bravery reste sur deux convaincantes victoires, la première en temps record sur 1500m et la deuxième dans le Barbé qui remonte au 2 juin. Depuis, cet élève de Ricky Maingard n’a pas été souvent aperçu au Champ de Mars. Cependant, il a été patiemment entraîné dans le centre privé dont dispose son entraîneur sur le littoral nord. Du reste, Tales Of Bravery a laissé une bonne impression lors de son galop mardi matin sur la petite piste à Port-Louis. Certes, on lui aurait sans doute préféré plus long, mais les 1365m lui conviendront pour une reprise après presque trois mois d’autant qu’on est en droit de s’attendre que la course soit rondement menée avec la présence des véloces Chief Mambo, Snappy et Eskimo Roll. Sa classe naturelle peut lui permettre de surmonter le handicap de sa ligne extérieure ainsi que ses 61kg. Casey’s War a réussi un joli parcours au Champ de Mars avec 9 victoires et 8 accessits en 18 sorties. Lors de la 17e journée sur un terrain mou, il avait brillé à l’issue d’une sage course d’attente. Ce fils de Casey Tibbs n’est pas passé inaperçu lors de ses derniers galops et respire actuellement la santé. Bien placé dans les stalles, il devrait pouvoir se placer non loin des meneurs à la corde et s’il obtient une fin de course sans encombre, il peut faire mouche.
Casey’s War devra toutefois remonter Eskimo Roll et Snappy qui devraient se retrouver dans une position plus avancée durant le parcours. Snappy s’était contenté de la deuxième place à sa dernière tentative où il montait de classe. Son léger handicap pourrait lui permettre de pallier sa ligne extérieure pour se placer parmi les meneurs. Reste qu’à ce niveau, il pourrait se contenter d’un petit chèque. En revanche, la candidature d’Eskimo Roll doit être prise plus au sérieux, même s’il n’a pas non plus gagné dans cette valeur, car il semble avoir beaucoup progressé ses derniers jours. Il pourrait se placer tranquillement dans le dos des meneurs et tenter de prendre le first run sur ses adversaires dans la ligne d’arrivée. Si Tandragee sera à sa dixième tentative chez nous, on constate que Johan Victoire sera le neuvième jockey avec lequel il sera associé sur notre turf. Certes, il avait été une déception lors de la 18e journée sur 1600m, mais il avait visiblement accusé une baisse de forme ce jour-là. Depuis, il a constamment progressé et il se présentera dans une condition nettement améliorée. Il sera certainement contraint de venir au finish vu la présence de plusieurs chevaux rapides et le fait qu’il s’élancera de la huitième ligne, mais il possède les qualités nécessaires pour disputer l’arrivée. Azapel compte deux victoires déjà cette saison, mais on constate que la régularité n’est pas son fort. On le voit plutôt lutter pour les places cette fois.
Les deux autres partants de cette course se nomment Chief Mambo et Bobby Bear. Le premier nommé se sentira sans doute esseulé tactiquement et devrait marquer le pas dans l’emballage final. Bobby Bear devrait, lui, être bien servi par le rythme et il misera sur son finish et sa légère charge pour viser un podium.