Le secteur Seafood d’IBL, en plein essor, met l’accent sur la santé des employés. Dans le cadre de son programme Santé et bien-être à destination de l’ensemble de ses employés, IBL Seafood a inauguré à Froid des Mascareignes hier un centre de soins pour les employés du secteur, avec des médecins et infirmières. Une inauguration faite en présence d’Anil Gayan, ministre de la Santé et de la Qualité de la vie, qui s’est réjoui de la bonne initiative prise par le secteur Seafood Hub d’IBL.
Fort de l’expérience mise en place en 2012, le secteur Seafood d’IBL a toujours tenu à coeur de veiller sur la santé de ses employés. Un premier programme pour ceux de Thon des Mascareignes avait démarré au cours de cette même année et avait sensibilisé plus d’un sur l’importance de préserver sa santé. Cette année, le secteur Seafood d’IBL voit encore plus grand avec le lancement d’un centre de soins à Froid des Mascareignes. Patrice Robert, Chief Operating Officer d’IBL Seafood, insiste sur le devoir de chaque entreprise de veiller sur le bien-être de ses employés. « Maurice a le taux le plus élevé en diabète, cardio-vasculaire et en hypertension. Plus de 30 % de la population souffrent de diabète et 50 % risquent de la contracter. Notre rôle est d’emmener chaque employé vers une prise de conscience assez tôt. » La mission de ce centre de santé, mis en place à Froid des Mascareignes, est de favoriser les dépistages des maladies non transmissibles.
Le Dr Ravinandan Sibartie assurera le suivi des patients et le centre est accessible à tous les employés de Froid des Mascareignes, Transfroid, Mer des Mascareignes, Marine Biotechnology Products et Cervonic, soit l’ensemble des compagnies du Seafood du groupe IBL. De plus, il y aura sur place un nutritionniste, Dooremeeah Deelanee, qui enseignera aux employés la notion d’une alimentation équilibrée.
Anil Gayan a laissé entendre que Maurice fait face à plusieurs problèmes au niveau de la santé, et que la plupart des Mauriciens souffrent de diabète, d’hypertension et de cancer. Il a relaté qu’au niveau de la population, 66 % des personnes sont en surpoids, 38 % souffrent d’hypertension et 35 % de cholestérol. « Le cancer est également en hausse. Il est temps que les Mauriciens s’attardent sur leur santé en faisant régulièrement un bilan sanguin, en évitant la cigarette ou en faisant de la marche ». Il salue les efforts mis en place par le secteur Seafood d’IBL. « C’est une démarche fort louable qui peut servir d’exemple à d’autres entreprises ».
L’ouverture d’un deuxième centre de soins est prévue au cours de cette année au sein de la société IBL Seafood : Marine Biotechnology Products Ltd.