Un éboueur de la municipalité de Curepipe, résidant à Eau-Coulée, a été arrêté à la suite d’un interrogatoire serré dans les locaux de l’Independent Commission against Corruption (ICAC) dans le cadre d’une affaire de blanchiment d’argent. Ajaysingh Ansaram n’a en effet pu donner de réponses satisfaisantes aux hommes de Navin Beekharry sur la provenance de ses fonds et l’acquisition de ses biens. Non seulement ce dernier possède plusieurs millions de roupies sur son compte bancaire, mais il est aussi propriétaire de deux maisons dans une région huppée de Curepipe, en sus de deux voitures (une Nissan Duke et une Nissan X-Trail) achetées en février dernier. Pour ne pas éveiller les soupçons des autorités, Ajaysingh Ansaram résidait la plupart du temps dans une modeste maison à Eau-Coulée. Qui plus est, il répondait toujours présent à son travail.
C’est en épluchant ses comptes bancaires que la commission anti-corruption a été surprise d’apprendre que cet éboueur, qui ne perçoit pas plus de Rs 15 000 mensuellement, possédait plusieurs millions. Au cours de son interrogatoire, qui a débuté lundi, Ajaysingh Ansaram a allégué qu’il faisait de gros paris aux courses hippiques et qu’il était « très chanceux ». Pour autant, il s’est montré incapable de produire des reçus, alléguant jouer « chez un bookmaker clandestin » à Eau-Coulée, dont il a donné le nom aux enquêteurs, lesquels comptent bien l’interroger sous peu.
Ses explications n’ont toutefois pas convaincu les enquêteurs. Aussi Ajaysingh Ansaram a été placé en état d’arrestation mercredi et sera traduit en justice ce jeudi pour être inculpé sous une charge provisoire de blanchiment d’argent. Par ailleurs, l’ICAC est en présence d’informations selon lesquelles ce suspect serait un traiteur (« longaniste ») et qu’il sollicite de grosses sommes d’argent en échange de ses services. Aucune plainte formelle n’ayant été logée contre lui,  l’éboueur n’a pas été inquiété par la police à ce propos.