Soupçonné de blanchiment d’argent, Yuvrajsingh Johurdassing se trouve à l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) depuis ce matin, mardi 13 août. Cet ancien caïd sera interrogé « under warning ».

Il devra fournir des explications sur l’acquisition de sa Harley Davidson, d’une Motocross et de ses investissements financiers dans un centre d’appels à Ebène.

Pour rappel, l’ICAC avait mis la main sur une Harley Davidson valant près de Rs 1 M et une KTM Motocross, estimée à Rs 400 000, lors d’une opération menée dans la région de Tamarin. Les enquêteurs avaient ciblé Yuvrajsingh Johurdassing, qui a déjà purgé une peine de prison dans le passé pour trafic de drogue.

L’ICAC a également fait une descente dans l’enceinte du Mauritius Turf Club (MTC) au Champ-de-Mars en ciblant trois écuries. Certains chevaux ont été placés sous séquestre judiciaire.

Yuvrajsingh Johurdassing et son partenaire en affaires, Christophe Jonathan Augustin, détiennent des parts sur ces animaux. L’ICAC soupçonnent des opérations de blanchiment de fonds à partir des recettes générées par le trafic de drogue.