L’activiste politique Raffick Goolfee s’est rendu au bureau de l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) ce lundi pour réclamer une enquête contre Showkutally Soodhun, dans le sillage d’un article publié hier dans le journal Sunday Times, faisant état d’une demande de prêt de Rs 1 M qu’aurait faite le VPM à l’homme d’affaires Kedar Chapekar. Raffick Goolfee a soutenu que c’est en tant que citoyen qu’il a initié cette démarche et selon lui, les hommes de Navin Beekarry lui ont assuré qu’une enquête sera initiée pour faire la lumière sur cette affaire.
L’hebdomadaire Sunday Times a rapporté que Kedar Chapekar, CEO de Garware Infra Projets Ltd, aurait pris contact avec Showkutally Soodhun pour la construction de 10 000 logements sociaux dans le pays. Une réunion a eu lieu en septembre 2015 en présence de hauts fonctionnaires. Selon le journal, c’est Siddick Khodabux, membre du MSM, qui aurait demandé Rs 1 M comme emprunt remboursable sur trois mois, pour le compte de Showkutally Soodhun qui faisait face à des difficultés financières. Kedar Chapekar aurait versé Rs 500 000 pour le ministre, pensant que son projet allait obtenir le feu vert. Finalement, il a écrit au bureau de Premier ministre pour exprimer sa colère sur la lourdeur administrative. Sunday Times a publié des bribes des messages échangés entre l’homme d’affaires et Siddick Khodabux.
Estimant que l’hebdomadaire a sali sa réputation, Showkutally Soodhun a porté plainte au Central CID durant le week-end en réclamant une enquête sur cette publication. Siddick Khodabux lui a emboîté le pas en se tournant vers la police.