Me Roshi Bhadain, en sa capacité d’avocat de Sunil Dowarkasing, aura à se présenter à nouveau devant le Chef juge, Bernard Sik Yuen, lundi prochain, pour faire connaître son stand sur la motion présentée la semaine dernière par Me Raymond d’Unienville, QC, avocat de la Commission anticorruption. Celle-ci avait convoqué M. Dowarkasing dans le cadre de son enquête sur l’affaire MedPoint, ce que conteste l’ancien conseiller au ministère des Finances, par voie de Judicial Review.
Rappelons que Me d’Unienville avait émis l’opinion que son confrère devrait se désister pour entorse à l’éthique professionnelle dans cette affaire. Il avait souligné, la semaine dernière, que la commission a rapporté Me Bhadain auprès des instances appropriées, dont l’Attorney General. La commission reproche à l’avocat d’avoir eu un comportement non professionnel.
Le Chef juge a affirmé qu’il serait souhaitable que Me Bhadain ait l’occasion de se prononcer sur la question. C’est la raison pour laquelle il a préféré renvoyer l’affaire à hier. Lors de l’audience d’hier, Me Bhadain a indiqué au Chef juge qu’il n’a toujours pas pris connaissance de la teneur de la motion logée contre le fait qu’il paraît pour M. Dowarkasing. L’avocat a expliqué que l’avoué paraissant à ses côtés dans cette affaire, Me Preetam Chutoo, l’a informé qu’il y avait une motion contre lui déposée au bureau du Chef juge, où un des officiers, Prit Raspassing, a dit ne pas être au courant.
Le Chef juge lui a alors confirmé que son bureau a reçu une doléance déposée contre lui. Il a invité Me Bhadain à se mettre en rapport avec son secrétaire officiel, M. Dhurmeea. Par la suite, l’affaire a été renvoyée à lundi prochain.
Me Sultan Sohawon, avoué travaillant pour le compte de l’ICAC, était présent en Cour hier.