Le procès qu’intente l’ICAC à Yodhun Bissessur, en sa qualité de Chief Government Valuer, sera pris sur le fond le 18 juin prochain. L’accusé est poursuivi sous la charge de « public official using his office for gratification ». Selon l’acte d’accusation, Yodhun Bissessur aurait en neuf occasions opéré à titre privé.
Les faits reprochés se seraient produits entre juin 2008 et juin 2010. Ainsi, Yodhun Bissessur aurait effectué des évaluations pour sept compagnies privées ainsi que sur deux propriétés, toutes privées. Selon l’ICAC, l’accusé aurait opéré à Ebène et la Rainbow House, Port-Louis. Il aurait agi durant ses heures de travail de fonctionnaire et aurait perçu des sommes d’argent.
Cette affaire a été appelée hier devant les magistrats Niroshni Ramsondur et Vijay Appadoo, siégeant en cour criminelle intermédiaire. L’accusé est défendu par Me Yash Badhain alors que Me Kaushik Goburdhun représente l’organisme anticorruption.