Le centre culturel islamique a organisé dimanche une réception en honneur du Sheikh Abdul Walid, président du Muassaah d’Arabie Saoudite, qui était en visite à Maurice. Pas moins de cinq ministres étaient présents lors de cette réception, dont le Premier ministre adjoint Rashid Beebeejaun, le ministre des Affaires étrangères Arvin Boolell, le ministre de la Culture Mukeshwur Choonee ainsi que les ministres de l’Industrie et du Commerce et celui du Travail, respectivement Kader Sayed Hossen et Shakeel Mohamed.
Dans son discours de circonstance, le président du centre culturel islamique, Farhad Aumeer, a insisté sur  les relations « fraternelles et respectueuses » entretenues par le Muassaah du Royaume d’Arabie Saoudite et le centre culturel islamique. « His presence at the ICC tonight though long awaited truly fills us with happiness and joy and we pray to Al-mighty Allah that such warm feelings continue to exist as it forms the basis of mutual trust and enhanced cooperation having as sole objective the welfare and comfort of our Hajees », a insisté le président de l’ICC.
Farhad Aumeer a aussi souligné les relations étroites existant entre Sheikh Abdul Wahid et le centre culturel. « Malgré que cela ne relève pas des prérogatives du Muassaah, le Sheikh Abdul Wahid, tenant en compte son influence dans l’établissement saoudien, a toujours accordé une oreille attentive à la situation des hajees mauriciens. Il a aidé autant que faire se peut à faire en sorte que le quota mauricien pour le hajj soit réduit par le taux le plus bas possible. Il accorde également son soutien au désir des autorités mauriciennes d’ouvrir un consulat à plein-temps ou une ambassade à Jeddah », explique le président de l’ICC.
« Le succès du pèlerinage du Hajj et la satisfaction des Hajees mauriciens durant ces dernières années sont le résultat de l’excellente coopération et de la confiance bilatérale qui existe entre le Muassaah et le centre culturel », a dit Farheed Aumeer. Il a souligné que, malgré le fait que les musulmans constituent une minorité à Maurice, ils bénéficient pleinement de la liberté de pratiquer leur religion et leur culture. C’est d’ailleurs dans ce contexte que le centre culturel islamique célèbre cette année son 25e anniversaire. Il a aussi souligné le soutien accordé par le gouvernement aux préparatifs en vue du pèlerinage à La Mecque.