C’est au Sugar Beach Resort qu’à eu lieu hier l’ouverture officielle par Kailash Purryag, président de la République de Maurice, de la 20e édition de l’International Conference of Race Analysts and Veterinarians (ICRAV). Arrivés depuis samedi dernier, les quelque 246 délégués, chimistes et professionnels de la race équine participeront à plusieurs ateliers de travail pour débattre et partager leurs connaissances en vue de maintenir à travers le monde l’intégrité des courses avec pour point d’orgue le bien-être du cheval.
Décrocher l’organisation d’un tel sommet après les États-Unis en 2012 n’a pas été une mince affaire, mais le travail commencé en amont a porté ses fruits pour l’équipe dirigée par Bertrand Baudot, l’actuel managing director de Quanti Lab et directeur du comité d’organisation de l’ICRAV 2014. « Cela a été un travail long et assidu. Comme vous pouvez le constater, nous avons monté une conférence avec très peu de moyens mais avec beaucoup d’efforts. Je suis content aujourd’hui de voir que l’ICRAV 2014 démarre et elle ne pouvait débuter sous de meilleurs auspices », s’est réjoui notre interlocuteur.
« Pour cette 20e édition de l’ICRAV, nous nous attendons à avoir des présentations scientifiques qui soient d’intérêt à l’industrie locale, que le cheval en sorte gagnant avec les sessions sur le bien-être de la race équine et que l’harmonisation dans le monde des règles et des méthodes d’analyse continue à progresser. Plusieurs décisions majeures seront prises ici, d’où la présence de Louis Romanet, le chairman de la Fédération internationale des autorités hippiques. Certaines ont déjà été prises samedi dernier pendant la réunion de l’Advisory Council à laquelle j’ai été très honoré d’être invité. Ce sera plus clair pour tout un chacun avec la publication des proceedings à l’issue de la conférence », a-t-il poursuivi.
Lors de son allocution, le président de la République a tenu à rappeler la ferveur des Mauriciens pour les courses hippiques, tout en déplorant le fait que cette industrie ne soit pas à l’abri des tricheurs qui lui véhiculent une mauvaise image. Il espère que la tenue de l’ICRAV 2014 permettra de restaurer la crédibilité de ce sport qui fait partie de la culture et de l’histoire du pays depuis plus de 200 ans.
Louis Romanet s’est dit pour sa part très impressionné par Quanti Lab, le nouveau laboratoire de l’île. « Je crois que ce pays a toujours été dans le peloton de tête des laboratoires de contrôle à travers le monde avec à la barre Bertrand Baudot qui est un remarquable directeur. Je crois que vous êtes au top niveau mondial et devriez probablement servir de modèle à beaucoup de pays dans le monde. Je vais annoncer dans ma présentation le lancement d’un programme de certification des laboratoires sur le plan mondial et je suis absolument convaincu que le laboratoire de Maurice sera notre partenaire très rapidement parce que vous avez tout le potentiel pour l’être ».