La majorité des turfistes pense que cette épreuve sera l’affaire de deux chevaux, en l’occurrence Polar Royale et Zambezi Torrent, avec le premier nommé comme favori. Ce 1500m demeure néanmoins difficile à déchiffrer. Il ne sera nullement surprenant de voir un troisième larron émerger et, là, il faudra retenir les chances de Ryder Cup.
On est d’avis que l’élément tactique sera d’une importance capitale et il semblerait que c’est l’écurie Foo Kune qui détient les clés du succès. Non pas qu’elle sera la seule qui pourrait décider qui d’entre les deux chevaux les plus en vue pourrait l’emporter, mais elle est bien placée pour faire de sorte qu’un de ses deux engagés se présente avec les meilleures chances à l’amorce du dernier virage. La question est de savoir qui des engagés pourra tenter quelque chose pour essayer de déjouer le plan tactique de l’écurie Foo Kune sans en payer les conséquences.
La ligne au départ est venue davantage compliquer la tâche des adversaires des chevaux de l’écurie Foo Kune, qui se retrouvent aux numéros 1 et 4 respectivement. L’as a été attribué à Captain Firth et le 4 à Ryder Cup. Ce dernier vient de renouer avec le succès sur 1000m et a été nettement rallongé. Pour notre part, on trouve que les choses s’annoncent plus difficiles dans la valeur du jour pour lui en dépit du fait qu’il a déjà gagné sur la distance. Il est le plus rapide du lot et pourrait avoir en Captain Firth un très bon allié pour contrecarrer les plans des autres engagés. Pour avoir les meilleures chances, Ryder Cup essaiera sans nul doute de réduire la course à un sprint.
Que dire de l’éventualité que ce soit Captain Firth qui mène les débats. Si cette option est privilégiée, on arrive à la conclusion que, là aussi, c’est Ryder Cup qui restera le cheval qu’il faudra surveiller. Captain Firth ne semble pas capable de réaliser le bout en bout et devrait imprimer un train modéré avant de laisser partir son compagnon de box.
Les regards seront surtout tournés vers Zambezi Torrent, qui est celui qui paraît le plus apte à faire bouger les choses. Il est placé à l’extérieur au départ et ne peut pas se cantonner à l’arrière car il a été démontré qu’il est plus à son affaire quand il court proche des chevaux de tête. La question qui reste cependant posée est s’il osera défier les chevaux de l’écurie Foo Kune sans en payer les conséquences.
Polar Royale se retrouve quelque part dans le même dilemme avec une ligne bien quelconque au départ. On ne le voit pas tenter de tenir la dragée haute à probables meneur, mais essayé de se placer dans leur sillage. Toutefois, rien n’est sûr qu’il pourra trouver la meilleure position possible. Le voir condamné à faire l’extérieur est plus plausible. Johnny Geroudis le connaît bien et ne voudra pas commettre la même bêtise de la 10e journée qui a fait qu’il n’a pu conserver son invincibilité en 2014.
Bobby Bear est un attentiste confirmé et il a, si besoin était, démontré qu’il donne le meilleur de lui-même quand il n’est pas bousculé dans un parcours. Sur 1500m, cela est encore plus important qu’il se contente d’un parcours tranquille. Donnie Brasco est un modèle de régularité. Il persiste sur le parcours du jour, sa dernière tentative plaidant sûrement en sa faveur. On lui aurait préféré une distance réduite, mais les conditions pourraient bien lui convenir. Une course réduite à un sprint sur 800m devrait être son affaire.