L’écurie Foo Kune n’a pas fait dans la détail dimanche dernier avec à la clé trois victoires. Si celle de Zhan Hu fut attendue, en revanche, les succès de Dustan et de Ryder Cup le furent moins. Ce dernier s’est adjugé l’épreuve phare à l’issue d’une belle course tactique. La note aurait été plus salée pour ses adversaires si Forest Panther n’avait pas échoué d’un nez face à Wonder Kid dans la cinquième épreuve. Ce dernier a, un tant soit peu, donné le sourire à l’écurie Rameshwar Gujadhur en attendant les débuts de Ryan Wiggins ce samedi. Il a aussi permis à Jeanot Bardottier de mettre à son actif un autre doublé, le Mauricien ayant conduit Hancock’s Dynasty à la victoire quelque minutes plus tôt pour le compte de l’écurie Perdrau. L’écurie Gujadhur, qui a connu un petit passage à vide ces derniers temps, s’est remise sur le droit chemin avec Strum (Emamdee) dans l’épreuve d’ouverture avant de clôturer la journée de tout aussi belle manière avec Blood Buccaneer (Holland). Quant à Streetbouncer, il est le premier coursier de la famille Veeramootoo à triompher pour le compte de l’écurie Allet.
Si Polar Royale était le favori malgré le fait qu’il montait de catégorie, ses adversaires, loin d’être impressionnés, n’avaient nullement l’intention de jouer les figurants. Au final, c’est Ryder Cup qui l’emporta, au terme d’une brillante tactique qu’a mise en place son entourage.
C’est justement le porte-drapeau de l’écurie Foo Kune qui se montra le plus rapide à l’ouverture des boîtes. Sollicité par Sherman Brown, on le retrouva dans la position tête et corde après deux cents mètres de course. Tout aussi bien parti, Captain Firth, son compagnon d’écurie, se mit sur ses talons tandis qu’à l’extérieur, Polar Royale tenta de se porter sur l’arrière-main du meneur entraînant dans son sillage Donnie Brasco qu’on retrouva moins décroché que prévu. Zambezi Torrent, autre cheval bien coté de la course, se retrouva à l’extérieur de Bobby Bear qui était cinquième le long de la lice tandis qu’Everlast et Dual Asset fermaient la marche.
Avec l’allongement du parcours, Sherman Brown lança la course à une allure modérée, l’idée étant d’économiser au maximum sa monture. Ce n’est que dans la ligne d’en face qu’il durcit le rythme. Du reste, ce dernier kilomètre, le fils de Victory Moon le parcourut en 58”02, ce qui en dit long sur ses dispositions en ce dimanche après-midi. Ce coup d’accélérateur n’intimida pas Johnny Geroudis qui campa sur sa position tandis que Zambezi Torrent, en voulant tenter quelque chose, se retrouva en troisième épaisseur.  
Loin d’avoir dit son dernier mot, Polar Royale devait revenir à la hauteur du meneur dans la dernière courbe. Mais c’était mal connaître Ryder Cup qui contra cette offensive en abordant la dernière ligne droite avec de solides prétentions. Monté à fond par Brown, il donna tout de même des sueurs froides à ses partisans en dérivant à l’intérieur au premier coup de cravache. Mais une fois mis sur son bon pied par le Sud-Africain qui changea de bâton de main, Ryder Cup prolongea admirablement son effort et bien que faiblissant dans les derniers mètres, toucha le but en premier. Captain Firth revint sur le tard pour s’octroyer le premier accessit devant Donnie Brasco qui aurait pu disputer la gagne s’il avait eu toutes ses aises dans la dernière ligne droite. Polar Royale termina quatrième, visiblement battu tactiquement. Ryder Cup boucla les 1500m dans le bon temps de 1.30.35 et remporta par la même occasion sa 10e victoire au Champ de Mars.