Etienne Sinatambou participera, à l’invitation du Forum Économique Mondial (World Economic Forum), au sommet annuel des « New Champions » de la Science, de la Technologie et de l’Innovation qui se tiendra du 26 au 28 juin à Tianjin en Chine. La participation du ministre des TIC à ce sommet constitue sa première sortie dans le domaine depuis son élection au poste de vice-président de la Commission des Nations Unies sur la Science et la Technologie pour le Développement (CSTD) le mois dernier.
Le thème de ce sommet annuel est « La quatrième révolution industrielle et son impact transformationnel sur la société ». Il est à noter que 1 500 participants venant de 90 pays sont attendus à ce sommet qui comprendra des chefs d’États, des ministres responsables des TIC et de l’innovation, des académiciens, des scientifiques et plus de 900 chefs d’entreprise.
Durant ce sommet de haut niveau, diverses activités regroupant des leaders mondiaux seront organisées et les interlocuteurs débattront sur la quatrième révolution industrielle, ses caractéristiques et les défis à relever afin que les États puissent en profiter pleinement, surtout dans un contexte de marasme économique mondial.
La quatrième révolution industrielle aura un impact significatif sur les méthodes de travail au vu de l’interaction et de la collaboration accrue entre l’être humain et les machines dites “intelligentes”. Cela engendrera le déplacement de certains emplois et la création de nouveaux types de travail jamais imaginés auparavant. Les participants devront donc débattre des implications de cette révolution industrielle, comme la gestion d’un nouveau paysage de l’emploi afin de créer des résultats optimaux pour les entreprises.
Durant la conférence, Etienne Sinatambou interviendra sur le thème de l’État numérique (the Digital State), un concept qui prend de l’ampleur dans un contexte où la connectivité à l’Internet à grande bande passante est omniprésente et abordable aussi bien que le déploiement de technologies innovantes telles que les nanotechnologies, l’intelligence artificielle et l’Internet des objets.
Le ministre profitera de cette plateforme pour décrire l’état d’avancement de Maurice en matière d’adoption de nouvelles technologies, comme le fait que notre pays est parmi ceux où le nombre de téléphones mobiles en circulation dépasse largement le nombre d’habitants et que Maurice espère être le premier pays de l’hémisphère Sud à être pourvu d’une couverture totale à la connectivité à fibre optique. Ces avancées sont essentielles à la création d’une infrastructure robuste et fiable afin de transformer notre pays en une île intelligente basée sur l’utilisation optimale des technologies innovantes, un facteur clé pour l’investissement étranger dans les secteurs émergents.
Le ministre profitera aussi de cette occasion pour participer au congrès du GSMA Mobile World à Shanghai du 29 juin au 1er juillet où plusieurs événements et expositions se tiendront autour des technologies des téléphones mobiles et des technologies émergentes comme les jeux mobiles, les drones et les applications et solutions basées sur la technologie dite de réalité virtuelle.