L’Information Technology Communications and Telecommunications Authority (ICTA) organise un atelier de travail de trois jours, du 25 au 27 juillet, sur la mise en oeuvre d’une norme obligatoire pour le déploiement des infrastructures de communication radio et d’un standard administratif concernant les éventuels risques des ondes radio. L’atelier réunira des experts étrangers et plusieurs participants mauriciens à l’hôtel Le Labourdonnais au Caudan Waterfront.
Ces normes techniques et administratives (ICTA/STD/201/01), indiquent l’ICTA, seront obligatoires et prendront effet le 23 septembre 2011. Elles constituent le principal outil permettant à l’Autorité régulatrice du secteur des TIC de concilier, d’une part, les besoins des opérateurs de télécommunications d’installer des infrastructures de communication radio afin d’offrir aux utilisateurs des services à des standards de qualité précis, et de l’autre, les préoccupations du public concernant les questions de santé et d’environnement relatives aux éventuels risques des ondes radio.
Il est souligné que cet atelier de travail témoigne de l’engagement continu de l’ICTA envers toutes les parties prenantes, et plus particulièrement les usagers des services des technologies de l’information et de la communication, afin de trouver des solutions aux interrogations soulevées par les infrastructures de communication radio et les risques des ondes radio, s’il y en a. À noter qu’à ce propos, des habitants ont contesté dans plusieurs régions de l’île l’installation et la présence d’antenne relais à proximité de leurs habitations, craignant pour leur santé après exposition aux ondes radios.
Parmi les experts et les intervenants présents, on annonce la venue de Debbie Wills de Telstra Corporation Limited, une des plus grosses compagnies australiennes de télécommunications, et le Dr Vikass Monebhurrun, maître de conférences à l’École Supérieure d’Électricité (Supélec) de France, un prestigieux institut de formation d’ingénieurs en sciences de l’information et dans le domaine de l’énergie. Le Dr Vikass Monebhurrun compte plus de dix ans de travaux de recherche au niveau des ondes radio et des aspects relatifs.