Pendant une heure, la célèbre chanteuse indienne Shevanti Sanyal a magnifiquement interprété quelques chansons de Rabindranath Tagore. C’était en septembre à l’Indira Gandhi Centre for Indian Culture (IGCIC). Une manifestation qui s’inscrivait dans le cadre des 150 ans de la naissance du poète et artiste indien.
Parmi les nombreux morceaux interprétés par l’artiste et son groupe, l’audience ne pouvait rester insensible à un extrait de Gitanjali, mis en musique par Tagore lui-même : un texte qui lui a valu le prix Nobel de littérature en novembre 1913. Selon l’académie suédoise, « ce prix lui a été attribué pour le caractère idéaliste — et accessible aux lecteurs occidentaux — d’une petite partie de son oeuvre traduite, dont Gitanjali (L’offrande lyrique) parue en 1912 ».
Ou encore les paroles du poète écossais Robert Burns, « Come back once more, my friend Come and be a part of my life… », du poème « Auld Lang Syne » écrit en 1788. D’une voix pure, la chanteuse l’a merveilleusement interprété dans un premier temps en anglais ensuite dans sa version traduite en bengali par Rabindranath Tagore. La chanson intitulée Purano shei diner kotha soit Memories of the good old days, a été composée par Tagore au début du 20e siècle. Elle est connue pour faire partie du répertoire de ce dernier, le Rabindra Sangeet.
Maîtrisant différentes langues, l’anglais, le hindi, le bengali, entre autres, Shevanti Sanyal a chanté certains morceaux dans leur langue d’origine et traduits pour le plus grand bonheur du public présent.
Cela fait 25 ans que la chanteuse se produit sur la scène indienne et internationale, interprétant notamment des chansons religieuses et des ghazals. Elle était à sa deuxième visite à Maurice. Sa première prestation dans le pays remonte à 2002. Elle avait effectué une tournée dans le pays dans le cadre de la fête Maha Shivaratree. La chanteuse et son groupe ont été parrainés par l’Indian council for cultural relations aux deux occasions. Elle a donné d’autres concerts à Maurice durant le mois de septembre notamment au Rabindranath Tagore Institute (RTI) à Ilot dans le cadre des célébrations de ses 150 ans.
Les travaux du compositeur, écrivain, dramaturge, peintre et philosophe indien ont eu une influence profonde sur la littérature et la musique du Bengale à la veille du 20e siècle. Issu de la caste des brahmanes pirali de Calcutta, Tagore compose ses premiers poèmes à l’âge de huit ans. À 16 ans, il publie ses premières poésies substantielles et écrit ses premières nouvelles et drames dès 1877. Son instruction à domicile et ses voyages font de lui un non-conformiste et un pragmatique. Nombre de ses romans et nouvelles ont été adaptés au cinéma, notamment par le cinéaste Satyajit Ray.