Les 43 futurs avocats qui prêteront serment le 20 septembre prochain — un nombre record — ont eu l’occasion de suivre des cours d’initiation dispensés par l’Institute for Judicial and Legal Studies (IJLS). Ils ont eu l’occasion d’être initiés à l’aspect pratique de leur profession.
Cet induction (dérivé du latin in ducare, qui signifie en anglais lead into) course était animé par plusieurs juristes expérimentés, notamment le juge Prithiviraj Fekna (il a élaboré sur la Law on evidence), Me Sanjay Bhuckory SC (le code d’éthique), le juge Bushan Domah et Me Rishi Pursem SC (le legal system), Jean Baptiste Seube, professeur agrégé des universités (le code civil), le juge Asraf Caunhye (la Constitution), Me Narghis Bhundun (le Law Practitioners Act) et le juge Eddy Balancy (la Criminal Procedure).
Il est à faire ressortir que des avocats et avoués d’expérience ont eux aussi suivi ces cours. Leur but est d’acquérir des points afin de satisfaire les exigences de la loi. En effet, l’Article 9B (3) de la Law Practitioners (Amendment) Act 2011 prévoit « a mandatory Continuing Professional Development (CPD) Programme » pour chaque membre de la profession légale, qu’il soit membre du barreau, avoué exerçant dans le privé, avocat ou avoué de l’État.
« In line with section 9 (2) of the Law Practitioners (Amendment) Act, law practitioners and legal officers may meet one third of the CPD requirements i. e. 4 hours by taking part in activities that relate to the practice of law and which are approved by the Institute », est-il stipulé.
Outre les cours organisés par l’Institut, des ateliers de travail ou séminaires ou autres lectures doivent être accrédités par cette instance pour que les points puissent être validés et comptabilisés pour le CPD. L’Accreditation Committee est présidé par le juge Benjamin Marie Joseph et comprend également Me Bobby Madhub, Deputy Solicitor General, ainsi que les présidents du Bar Council, de la Law Society et de la Chambre des Notaires.