Le passager d’un taxi avait été poursuivi pour avoir refusé de payer son trajet. Dans son jugement, la magistrate Padmini Mauree, siégeant en cour de Rose-Hill, a rayé l’affaire, jugeant qu’il y avait trop de contradictions dans les versions du chauffeur de taxi.
Le passager de ce taxi opérant à Quatre-Bornes était poursuivi sous le délit de « unlawfully leaving vehicle taxi car without paying the fare for the journey which he has taken and with intent to avoid payment thereof whilst being a passenger in that taxi car. » Il avait plaidé non coupable à l’entame du procès. L’Enquiring Officer, appelé comme témoin en cour, devait déclarer que le trajet devait se faire de Ti Vegas au poste de police de Sodnac. Une dispute aurait éclaté entre le passager et le chauffeur de taxi concernant le prix du trajet. Le trajet avait alors été interrompu et le chauffeur s’était rendu au poste de police de Quatre-Bornes.
Selon le chauffeur, l’incident se serait produit le 20 décembre 2008 alors qu’il se trouvait stationné près de Ti Vegas. Un homme l’aurait  approché pour lui demander d’effectuer un trajet. Lors du trajet, alors qu’ils discutaient des frais, l’accusé lui aurait indiqué qu’il ne payerait pas. Le trajet aurait été interrompu à la moitié du parcours et le chauffeur n’aurait pas reçu le tarif réclamé. Il se serait alors rendu au poste de police de Quatre-Bornes en compagnie de l’accusé. Lors de son contre-interrogatoire, le chauffeur de taxi devait d’abord répondre que le trajet consistait à déposer l’accusé au poste de police de Quatre-Bornes. Quelque temps après, il devait changer de version et indiquer qu’il devait déposer l’accusé à Sodnac. Il devait réfuter une affirmation de la défense selon laquelle il aurait réclamé Rs 200 alors qu’au départ il avait réclamé Rs 100 pour le trajet.
La magistrate devait noter plusieurs contradictions dans les versions du chauffeur de taxi. Lors de son interrogatoire, il n’avait pas indiqué le trajet qui devait se faire. Ensuite, lors de son contre-interrogatoire il devait changer de version en indiquant qu’il devait déposer l’accusé à Sodnac au lieu du poste de police de Quatre-Bornes. De plus, l’Enquiring Officer devait indiquer que le trajet devait se faire de Ti Vegas au poste de police de Sodnac. « All these different versions create doubt in the version of the complainant as to which trip was to be
performed », dit le jugement. La magistrate devait noter que le chauffeur de taxi n’a pu indiquer le montant du tarif qu’il avait réclamé au passager ; il devait soutenir que le tarif aurait sans doute été entre Rs 100 à Rs 200, mais qu’il ne se souvenait pas de la somme exacte réclamée ce jour-là. Jugeant que le montant du tarif n’a pu être confirmé en cour, en plus des contradictions du chauffeur de taxi, la magistrate a décidé de rayer l’affaire.