Samedi, Hans Nayna n’a eu aucun mal à prouver qu’il était bel et bien un chanteur talentueux et surtout aguerri. C’était sur la scène du Conservatoire François Mitterrand à l’occasion du lancement officiel des douze titres figurant sur son premier album solo Music for Soul. Émotion, partage et confidences ont été au rendez-vous de ce showcase exceptionnel. Du grand standing offert par un passionné dont l’âme musicale s’annonce sous de meilleurs auspices.
La scène du Conservatoire François Mitterrand semblait restreinte et trop petite pour un Hans Nayna venu pour exploser. Du début à la fin de son concert, le chanteur pouvait à peine tenir en place. Il avait ce besoin de partager et ressentir chacun des mots, des notes ou vibrations de ce premier album solo Music for the soul. Lors de voyage vers l’inconnu, il pouvait compter sur la présence d’un public composé d’amis, de proches et fidèles fans, mais surtout du soutien incontesté de talentueux musiciens à savoir Bryan Armoogum (trombone), Fabien Thomas (trompette), Yann Payet (piano), Emmanuelle Ghem (violon), Josian Long (basse), Christophe Bertin (batterie), Anne-Sophie Paul et Christabelle Andrée (choeurs).
Au bout d’une heure et demie de concert, le chanteur laisse enfin retomber la pression pour nous confier “ça a dépassé toutes mes attentes. Je ne voulais pas décevoir tous ceux qui ont cru en moi et mon projet. J’étais hyperstressé mais ça m’a poussé à me donner à 100 %. Je suis parvenu à tout évacuer sur scène, le stress, la peur, et surtout à vivre un grand moment de joie et d’interaction avec mes musiciens et tout ce beau monde présent à mes côtés. The show is on, la tournée peut enfin commencer et je suis impatient de poursuivre cette aventure”.
Sans fard ni artifice, les douze titres se sont enchaînés dans une session très intimiste à coeur ouvert. Hans Nayna a atteint la maturité et il est définitivement vacciné. D’abord dans la force et la pertinence des textes tous inspirés des événements ayant marqué sa vie ou son parcours, mais aussi dans la création et l’approche musicale sur lesquelles vaguent le chanteur et guitariste autodidacte. Blues, rock, world pop ou folk, les styles et univers sont éclectiques. L’album Music for the Soul ne s’écoute pas. C’est une histoire à vivre dans les moindres détails. C’est exactement ce qui s’est produit samedi dernier, le public était en total unisson avec le chanteur. Les applaudissements, encouragements ou refrains repris en choeur ont sublimé les retrouvailles de l’artiste avec la scène. Un événement tant attendu qui se conclut sur une note de totale satisfaction.
Après avoir été le pionnier dans le crowdfunding, Hans Nayna, 27 ans, est au sommet de sa carrière professionnelle et peut sans crainte de projeter au-delà des frontières locales. En attendant, il remontera sur la scène de l’Institut Français de Maurice (IFM) le vendredi 20 mai pour poursuivre la présentation de son album solo composé des titres suivants : Hope, Music for the soul, Gimme love, Le King (premier et unique texte écrit en français), Liv, Pieces of the world, Rule the world, Feelings, Song for my guitar, Welcome to paradise, With you et Mo lam (single en créole sorti fin 2015).