S’il fallait une autre preuve qu’Il Saggiatore avait l’étoffe d’un champion après son succès deux semaines plus tôt dans la Duchesse, le protégé de Ramapathee Gujadhur l’a donnée hier en enlevant l’épreuve phare avec autorité. Ce nouveau succès, avec celui de Torero dans la septième, permettaient surtout à Robbie Burke de récolter ses premiers lauriers 2012 chez nous et de se remettre dans la course pour la succession de son double titre de champion. L’écurie Gujadhur réussissait la meilleure opération de la journée pour reprendre la tête du tableau avec un total de Rs 1 421 000 en terme de stakes money. Dans cette journée dominée par les favoris, Mc Naught, qui offrait à l’écurie Maigrot et son jockey Matthis Odendaal leur premier succès 2012, et Saziwayo (Mansour) ont été les deux outsiders à s’illustrer. Outre Robbie Burke, Mark Neisius également s’octroyait un doublé signé Diamond Light et September Wind. Cédric Ségéon et Johnny Geroudis ont été les autres jockeys à inscrire leur nom au tableau des vainqueurs avec une victoire chacun. Après quatre journées, Foo Kune et M. Ramdin sont désormais les deux seuls à ne pas avoir encore goûté au succès cette saison.
—Premières pour Odendaal et Burke
—Doublés de C. Ramdin et Gujadhur

De duel, il n’y en eut finalement point entre Il Saggiatore et Intercontinental. Pourtant Intercontinental qui avait déjà fait ses preuves che nous l’an dernier, ne venait pas avec la fleur au fusil, mais il ne fut pas en mesure de s’élever au niveau du cheval de l’écurie Gujadhur qui surclassa l’opposition pour offrir à Robbie Burke sa première victoire 2012 avec la casaque bleu électrique et écharpe rouge. Après cette nouvelle démonstration, Johnny Geroudis a été parmi les premiers à reconnaître que Il Saggiatore sera difficile à battre dans les prochaines épreuves classiques du calendrier.
Polar Falcon et Red Lucifer furent les plus rapides au départ. Sollicité, Solar Symbol ne se montra pas aussi prompt et ce n’est qu’après environ 300m de course qu’il put prendre le relais à Red Lucifer aux commandes afin d’assurer un rythme soutenu. Esteco vint se porter sur l’arrière main du meneur, tandis que Intercontinental se retrouva tout juste derrière Polar Falcon en one off. Il Saggiatore fut aperçu dans le dos du favori qu’il suivit comme son ombre durant tout le trajet et devança National Play, Sports Factor, Dealers Choice et Al’s Deputy. Solar Symbol maintint l’allure avant de se faire sérieusement accrocher dans le dernier tournant par Red Lucifer qui tint en file indienne Intercontinental et Il Saggiatore. L’alezan de l’écurie Allet ne fut toutefois pas en mesure de prolonger son effort jusqu’au bout et fut vite attaqué par Intercontinental qui s’amena à l’extérieur. Robbie Burke lança, lui, sa monture entre les deux. On s’attendait à assister à une empoignade entre l’Irlandais et le jockey de l’écurie Rousset, mais dès qu’il mit la tête à l’ouvrage, Il Saggiatore déploya ses puissantes foulées pour transpercer le peloton sous le regard impuissant de Johnny Geroudis. Le vainqueur boucla les 1500m dans le joli chrono de 1.30.03. Ce qui constitue un nouveau class record.
La victoire de Il Saggiatore était probablement le déclic pour Robbie Burke qui enchaîna dans l’épreuve suivante sur Torero qui vint régler son principal adversaire annoncé Democratic Man au finish. On peut penser que le représentant de l’écurie R. Gujadhur était parti trop vite après avoir surmonté le handicap de son couloir extérieur dans son pas. Le temps (20.10) réalisé entre le poteau des 800m et des 400m est révélateur. Democratic Man était toujours un strong contender pour la victoire à l’entrée de la ligne droite qu’il aborda devant un Torero toujours en main. Ask The Afghan commençait déjà à baisser pied, tandis que les autres n’étaient pas du tout dans le coup. Lorsque Bardottier sortit la cravache, Democratic Man repartit, mais c’était sans compter avec le finish de Torero qui se rapprocha à vue d’oeil sous la conduite de Robbie Burke pour forcer la différence à 50m du but. Les 1000m furent couverts en 57.13. Ce qui constitue une nouvelle marque en C6/7 sur la distance.
Diamond Light : 6 sur 9
Mark Neisius fut également à la fête hier avec un doublé. Offert à Rs 130 pour une mise de Rs 100, Diamond Light n’a pas déçu ses partisans en s’adjugeant la deuxième épreuve de façon convaincante. Cet élève de Raj Ramdin confirma également qu’il manquait de travail à sa reprise deux semaines plus tôt vu que la piste était impraticable en raison des pluies diluviennes. « He just needed the run », lacha Mark Neisius après la course. En ce qu’il s’agit du déroulement de l’épreuve, elle fut claire et limpide vu le champ restreint. Jack Sparrow prit le train à son compte après le premier passage du but, mais après qu’Il Magnifico à son intérieur eut fait de la résistance. En troisième position on vit Cédric Ségeon dans une position inconfortable sur Vin d’Honneur vu que sa selle s’était déplacée. Il précéda Diamond Light, Anti-Freeze et Firebolt respectivement. Le favori commença son effort à la rue du Gouvernement, mais Neisius le garda caché dans le dos d’Il Magnifico jusqu’au dernier tournant avant de se mettre en évidence dans la ligne droite finale. Diamond Light répondit favorablement aux coups de bâtons de son cavalier pour laisser sur place ses adversaires qu’il contiendra jusqu’au bout. C’était sa sixième victoire en neuf sorties chez nous.
L’écurie Raj Ramdin et Mark Neisius s’offrirent leur doublé avec September Wind, malheureux à ses débuts dans la Duchesse. Sa deuxième ligne, une course dans les jambes et le champ moins relevé étaient autant d’éléments plaidant en faveur de September Wind cette fois. Il faut dire que le vainqueur fut également grandement aidé par le rythme sélectif imprimé par Cult Status. Ce dernier fut bounced de son premier couloir pour se placer devant Bolting Cat que l’on prévoyait de retrouver aux commandes. On pensait que Joorawon allait réduire l’allure afin d’augmenter ses chances d’autant que Cult Status a gagné au finish, mais le cavalier mauricien assura un train d’enfer pour compter un peu plus de deux longueurs sur Bolting Cat au bas de la descente. Une tactique qui fit froncer les sourcils de l’entraîneur Shailsh Ramdin. Une enquête se tiendra d’ailleurs mardi prochain sur la course de Cult Status. September Wind évoluait à l’intérieur de Space Captain qui précédait Alvaro, Drayton Western Emblem, Iwannadance, Siegfried et Rich Strike. Comme il fallait s’y attendre, Cult Status ne put maintenir le tempo et fut accroché dans la dernière courbe par Bolting Cat, tandis que Neisius attendit l’entame de la ligne droite pour lancer September Wind à la corde. Par la suite, le représentant de Raj Ramdin prit l’avantage en quelques foulées pour s’en aller gagner avec 2Lsur Alvaro. Il effaça également le nom de Stateship des tablettes des 1365m dans cette valeur avec un chrono de 1.21.63.
Bobby Bear sur le fil
Le Défi Quotidien Trophy donna lieu à l’arrivée la plus pointue de la journée, et une fois de plus cette saison, cela ne tourna pas à l’avantage de Robbie Burke. Eskimo Roll fut parmi les plus prompts à l’ouverture des boîtes, mais il fut vite débordé par Southern Heights et King Fahiem qui étaient plus sollicités. Bobby Bear suivit en quatrième position côté corde devant Key Of Gold, Moon Raider et Made Of Money, tandis que Hup-Two-Three était aperçu dans les poussières après avoir manqué son départ. Les choses se précisèrent à 600m de l’arrivée lorsque Moon Raider se rapprocha sur l’arrière main de Exkimo Roll. Robbie Burke déboîta sa monture afin de ne pas se laisser enfermer, et en quelques foulées il contourna ses adversaires pour mettre le nez à la fenêtre et aborder la dernière courbe avec de solides prétentions. L’éventuel vainqueur était alors toujours cinquième avec environ six longueurs de retard. Eskimo Roll fit longtemps figure de vainqueur, mais lancé à la corde par Ségeon, Bobby Bear termina en bolide pour le coiffer au poteau.
 Battu sur le sprint à sa reprise par Cypress Express, Lord Googol qui affichait une condition nettement améliorée cette fois, obtint une juste compensation dans le Défi-Plus Trophy disputée sur 1600m. Pourtant, le représentant de l’écurie Rousset n’a pas eu la partie facile avec son couloir extérieur car il fut condamné en épaisseur jusqu’au début du premier tournant par Constellation, Sky Link et Schecado qui courraient botte à botte avant de se rabattre graduellement pour s’installer en position tête et corde. Par la suite, nullement inquiété, Johnny Geroudis put laisser souffler sa monture en descente avant de durcir l’allure à 600m de l’arrivée. Constellation était en embuscade à la corde — ce qui n’était pas forcément la meilleure des positions pour ce long striding horse —, et Ségeon attendit l’entame de la ligne droite pour le solliciter franchement. Mais Lord Googol monté à fond par Geroudis maintint le rythme pour résister aux assauts de  ses rivaux avec une certaine assurance. Pattaya Beach revint quelque peu pour s’approprier la deuxième place.
Après trois journées en observateur, Matthis Odendaal s’est signalé à l’occasion de cette quatrième journée sur Mc Naught dans l’épreuve de clôture. L’alezan de l’écurie Maigrot se montra le plus rapide au départ, mais Ivory Snow fut sollicité pour surmonter le handicap de sa ligne extérieure afin de lui disputer la tête. Cédric Ségeon parvint à trouver la position qu’il recherchait aux environs du poteau des 1200m, mais ce faisant, il gêna Mc Naught. Plaidant coupable de careless riding, le jockey français a écopé d’une amende de Rs 20 000. Ivory snow ayant réduit l’allure une fois à l’avant, Odendaal prit l’initiative de déboîter sa monture dans la courbe avant de reprendre l’avantage en début de descente. Par la suite, le Sud-Africain laissa souffler Mc Naught qui mena le peloton dans la ligne droite finale. Ivory Snow fut incapable d’accélérer tout comme Ball Park qui avait longtemps suivi en troisième/ quatrième position côté corde. En revanche, Gymnast et Benjamen Boo conclurent plaisamment, mais ce ne fut pas suffisant pour rattraper le coursier de l’écurie Maigrot.
Vainqueur de l’épreuve d’ouverture lors des deux premiers actes, l’écurie Serge Henry a remis ça avec Saziwayo dans The Chica Cup où Bourne Supreme et Manta Ridge offraient les meilleures garanties. Imran Chisty sollicita sa monture pour prendre les choses en main dès les premières encablures. Captain James Cook se rapprocha graduellement dans son pas pour taquiner, en début de descente, le meneur qui n’était pas parti sur des bases élevées. Ce qui eut pour effet de durcir l’allure de la course. Zip It suivit en troisième position à l’intérieur de Baynesfield qui condamna Kaboom en troisième épaisseur. Manta Ridge faisait également les extérieurs de Court Report et Don’t Say Don’t durant tout le pacours, tandis que Roman Baton ne précédait que Saziwayo. Captain James Cook déborda Bourne Supreme qui ne lui céda toutefois pas la corde. Chisty commença son effort à 400m de l’arrivée pour se porter à la hauteur du cheval de l’écurie Maingard à l’entrée de la ligne droite. Tout ceci servit les desseins de Saziwayo qui, lancé en épaisseur, refit du terrain à chaque foulée pour faire la différence à une dizaine de mètres du but. Zip It domina Bourne Supreme pour la deuxième place.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Sanctions : Rs 20 000 d’amende à Ségéon
l Enquête sur la course de Cult Status mardi

Cédric Ségéon aura à payer une amende de Rs 20 000 pour une négligence dans la huitième course alors qu’il pilotait Ivory Snow. Les Racing Stewards devaient ouvrir une enquête pour situer les responsabilités dans la gêne subie par Mc Naught. Ils arrivèrent à la conclusion que le Français s’était rabattu trop rapidement à la corde au 1300m. Par sa faute, Mc Naught dut être repris par son jockey pour ne pas monter sur les postérieurs du cheval de l’écurie Merven. Il accepta sa culpabilité.
Par ailleurs, les RS ont aussi demandé les premières explications à l’entraîneur Shailesh Ramdin et au jockey Rye Joorawon sur la course de Cult Status. L’enquête est prévue pour mardi matin.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
RAMAPATEE GUJADHUR (entraîneur de Il Saggiatore et Torero)
« Il Saggiatore a gagné dans un très joli style. Quand j’ai vu September Wind s’imposer, je me suis dis qu’on avait notre chance car c’était la course référence. On est très content d’avoir remporté cette épreuve à fort stakes money. It augurs well for the horse in the future main contests. Concernant Torero, je pense que Jeanot Bardottier, en voulant se placer, est parti sur des bases élevées, ce qui a aidé quelque part notre cheval. On avait treize partants aujourd’hui. On aurait été très déçu si on était retourné les mains vides. »
ROBBIE BURKE (jockey de Il Saggiatore et Torero)
« Il Saggiatore is a gutsy horse. He is an easy horse to ride. He relaxed well all throughout the run. He has got class and a tremendous turn of foot. It is nice to score my first win of the season on him.  Torero too won a good race. My main opponent was drawn 9 whereas we benefited from the first draw. He broke very well from the gates and in the straight he just quicken to win comfortably. »
RAJ RAMDIN (entraîneur de Diamond Light et September Wind)
« Je dois dire que la tension était son apogée avant la course de Diamond Light. Je pense que la dernière fois, il avait besoin de cette course. On était assez confiant aujourd’hui d’autant que le champ était à sa portée. September Wind a pleinement bénéficié de l’avantage de la ligne. Credit to Mark qui a personnellement choisi ce cheval en Afrique du Sud. Je pense que c’est un cheval qui fera très bien au Champ de Mars. »
MARK NEISIUS (jockey de Diamond Light et September Wind)
« Diamond Light needed the run last time. He is not a 1500m horse nor a miler. He is winning races because he is probably just too good for the opponents at the moment. I think 2000m or over will be ideal for him.  September Wind won a beautiful race. The Duchess was just a mess as everything went wrong for us in this race. With the good draw today, I was pretty much confident. I am very happy for the South African owners.  »
GILBERT ROUSSET (entraîneur de Lord Googol)
« On était tombé d’accord, Johnny et moi, pour prendre le lead very softly. Cependant, il s’est retrouvé en épaisseur et il a dû faire un peu d’effort pour prendre la tête. Le cheval est plus mature cette année, il tire bien moins que l’année dernière. »
JOHNNY GEROUDIS (jockey de Lord Googol)
« He won a very good race today. Last time he was just unlucky as he had to deal with a bad draw and a heavy weight. Once he was in front he was travelling very well and he dug deep to keep his advantage. »
PATRICK MERVEN (entraîneur de Bobby Bear)
« C’était notre meilleur chance de la journée. Franchement vous dire, au dernier virage, je croyais que c’était foutu. Je tire mon chapeau à Cédric qui a monté une course exceptionnelle.»
CEDRIC SEGEON (entraîneur de Bobby Bear)
 C’est un bon petit cheval. Il a réalisé quelque chose d’exceptionnelle aujourd’hui car reprendre 6L à Eskimo Roll, ce n’est pas donné à tout le monde. Je dois dire que mon cheval était top fit avec une course dans les jambes. »
SERGE HENRY (entraîneur de Saziwayo)
« Son seul problème est son départ. Dans cette division, il avait certainement sa chance. Je suis content pour ses propriétaires et pour le jockey qui a fait une superbe course. »
DONAVAN MANSOUR (jockey de Saziwayo)
« I have indeed won two races with him in South Africa and I must tell you it helps a lot. Thanks to Jean-Michel who comforts me in what I wanted to do with the horse who definitely needs a clear run to give his best. »
HUGHES MAIGROT (entraîneur de Mc Naught)
« Ca fait plaisir de remporter notre première victoire. On n’avait pas beaucoup de partants dernièrement donc on ne s’attendait pas à grand chose. Les chevaux reviennent en forme graduellement. On espère faire mieux que la saison dernière. »
MATTHYS ODENDAAL (jockey de Mc Naught)
« He won a nice race. He was working quite well. He is a nice kind of horse who gets however easily panicked due to his breathing problems. I think if he gets over this problem he will win again.»
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Partants probables
1er Course – 1600 M (0-25)
Catch A Star, Chetak, Mobschief, Sideliner, Jet Force, Go Spook, Mustarsel, Indigo Blue, Cypress Express, Point Of Policy, Cactus Wolf, Mabrook, John John, Imperial Palace, Space Man, Rock This Town, Sherwani
2eme Course – 1400 M (30-46)
Thunder Lad, Shakleton, Joe’s Legacy, Liberty Eagle, Powerful Gift, Eli’s Connection, Highland Jet, Solar Orbit, Archangel Michael, Lividus, City Of Choice, Volacious, War Academy, Pegasus Legacy, How Many To Won, Make My Grey, Star Billing, Darcy’s Arcy, Court Report, Cheet Em All, Arromonches, Up Company
3eme course – 1500 M (25-41)
Mac Mufti, Bourne Supreme, Baynesfield, Campus, Mohican, Infinite Destiny, Raga Muffin, Optima  Maximo, Traianius, Broken Hill, Amaphupho, Mdansi, How Many Ton Won, Forbes, Please To Progress, Star Billing, Salvador Dali
4eme course – 1365 M (35-51)
Thunder Lad, Wolf Tone, Bottom Dollar, Happy Al, Joe’s Legacy, Accelero, King Fahiem, Pieces Of Eight, Immelman, Match Play, Sands Of Fire, Inside Out, Franki Mercury, Palm Of Peace, Chequer, Pegasus Legacy, Princely Reason, Make My Grey, Patch OF  Blue, Mathafa, Shuttlerfly, Paul Do Mar
5eme course – 1000 M (40-56)
Prince Paseo, Hail Atlantis, Uly, Man Of His Word, Bottom Dollar, Snappy, Always A Pleasure, Variant, Prince Alwahtan, Match Play, Mr Wolf, Pleasing Dancer, Franki Mercury, War Academy, Princely Reason, Patch Of Blue, Mathafa, High Accolade, Quiritus, Cheet Em All, Up Company
6eme course – 1600 M (45-61)
Lord Of The Dance, Prince Of Troy, Bastille Day, Always A Pleasure, Naughty Prince, Tigger, Frusk, Eagle Squadron, Legal Maxim, Club Victor, Flaminglight, Wild ‘N Free, A Quiet Rush
7eme course – 1500 M (40-56)
Pablo, Sniper, Count Me In, Bastille Day, Legion Of Honour, Mzingeli, Strike Again, Wincourt, Frusk, Wonderlaine, Ipse Dixit, Baraloche, Southern Heights, Wild ‘N Free, Sergeant Major
8eme Course – 1600 M (20-36)
Piece Of Paradise, Hegde Your Bet, Ask The Afghan, Infinite Destiny, Chetak, Optima Maximo, Sideliner, Broken Hill, Kumba-Ya, What Price, Beat That, Tiger Trap, Salvador Dali, Please To Progress