De 51 sur l’Ile-aux-Aigrettes en 2005, à environ 200 cardinaux aujourd’hui. C’est le success story des biologistes de la Mauritius Wildlife Foundation (MWF) grâce à 10 ans de partenariat entre l’ONG et la Hong-Kong and Shanghai Bank (HSBC). Rs 800,000 supplémentaires ont été offertes à la fondation lors d’une cérémonie, mercredi, dans le sanctuaire des cardinaux sur l’île.
Le cardinal de Maurice (Fody en Anglais) était une espèce menacée d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la Nature (UICN) en 1988, puis en danger critique, en 1994. Selon un recensement en 2000, sa population était estimée de 93 à 116. La MWF jugea nécessaire de démarrer un programme de conservation en 2001-2002 pour empêcher que le nombre d’oiseaux ne diminue et les sauver d’une extinction certaine. Tout en assurant la survie de la population d’oiseaux de Rivière-Noire, l’ONG s’embarqua dans un projet fort audacieux pour créer une sous-population sur la réserve naturelle qu’est l’Ile-aux-Aigrettes. De 2002 à 2003, des oisillons et des oeufs furent collectés de Pigeon Wood, zone proche de Bassin-Blanc. Les plus jeunes ont grandi jusqu’à l’âge adulte à la volière du Gerald Durrell Endemic Wildlife Sanctuary de Rivière-Noire et ont été relâchés sur l’Ile-aux-Aigrettes. Après plusieurs réintroductions, une petite population de 51 cardinaux de Maurice vivait sur l’île à mars 2005.
Durant la même année, la HSBC fit don de Rs 800000 à la MWF pour soutenir le projet de conservation du cardinal de Maurice et ce soutien financier n’a jamais fléchi. L’ONG entame un autre partenariat de trois ans avec la banque (qui a injecté Rs encore Rs 800 000 mercredi dernier dans le projet). En tout la HSBC aura fait don de près de Rs 10 millions à la MWF en vue de protéger et sauver cet oiseau endémique de Maurice. Ce partenariat HSBC-MWF a pour objectifs de créer d’autres sous-populations du cardinal de Maurice, d’effectuer des travaux sur la génétique de l’espèce et, le plus important, d’oeuvrer pour que l’espèce passe du statut de « en voie de disparition à vulnérable ». 
Le cardinal de Maurice se démarque de son cousin de Madagascar par sa tête et son cou rouge durant la période de reproduction, alors que celui de la Grande-Ile devient tout rouge. Ils peuvent être observés dans la région d’Alexandra Falls, Pigeon Wood, Les Mares et Pétrin.