Photo archive

Rezistans ek Alternativ (ReA) s’insurge contre une sorte de « privatisation de l’île-aux-Bénitiers ». Pour le parti, il s’agit d’une tentative du gouvernement de donner à un groupe hôtelier des droits sur l’île-aux-Bénitiers pour un projet de chalets.

Dans un communiqué émis cette semaine, Stéphane Gua et Kevin Boojhowon, de ReA, appellent à une mobilisation de tous ceux concernés par cet « accaparement du littoral ». « Plizir gouvernma siksesif avan inn rod privatiz sa lil, me zot pa finn resi gras a kouraz ek konbativite bann mouvman ek sitwayin sa pei la. Aster la pe arriv tour Lalyans Lepep, kouma dir tou sa bann parti politik pe develop enn obsesion lor Ileaux- Bénitiers », soutient ReA.

Le parti rappelle que cette île « est un gagne-pain pour de nombreux habitants de cette région de l’île et un espace de loisirs ». Rappelant aussi la solidarité des différents groupements sociaux qui contestent la « braderie » des régions côtières, il déplore le fait que « malgre ki eleksyon pe koste, sa gouvernma Lalyans Lepep-la pa pe ekoute ek pa pe konpran ki enn meyer zesyon nou li litoral li neseser ».

Et d’avancer que des partis politiques sont « en déphasage avec la réalité » et qu’il y a lieu de développer une politique alternative qui remet la nature et les citoyens au centre de tout modèle de développement. ReA appelle ainsi à la mobilisation « de tous ceux se sentent concernés par cet accaparement ».

Le parti sera ainsi présent le 25 novembre sur l’île-aux-bénitiers pour une journée dédiée au nettoyage, organisée par le conseil de village de La Gaulette, l’Association des pêcheurs et plaisanciers de l’Ouest et la plateforme Enn Losean vivab.