Le conseil de village de La Gaulette, l’Association des pêcheurs et plaisanciers de l’Ouest et l’organisation Enn Losean Vivab ont organisé le nettoyage et la protection de l’île-aux-Bénitiers le 25 novembre. Des gens de tous âges, venus de divers endroits de Maurice, et même des étrangers ont répondu à l’appel.

Les quelque 300 participants présents ont enlevé plus de 1,2 tonne d’ordures. Cette plateforme collective se nomme MOBI (Moniters of Benitiers Island) et a profi té de l’occasion pour lancer sa pétition contre le projet d’hôtel prévu sur l’île-aux-Bénitiers. En plus de cette pétition, qui a déjà reçu plus de 300 signatures, une campagne de pétition internationale en ligne a vu le jour. Elle réclame le retrait du projet “exclusive hideaway resort” sur l’île-aux-Bénitiers qui figure dans le “Strategic Plan 2018-21” du ministère du Tourisme. Une lettre sera adressée au Premier ministre et divers ministères pour demander de stopper tout projet d’hôtel sur l’île-aux- Bénitiers.

Selon Kan Chan Kin, membre de Ene Losean Vivab, ces types de développement sur l’île « auront de nombreux effets dévastateurs et irréversibles sur le loisir et la qualité de vie des familles mauriciennes et des visiteurs qui ne pourront plus profi ter de cette île ». Ils auront aussi un impact sur l’emploi des opérateurs de bateau, des skippers, des pêcheurs, des vendeurs et autres qui dépendent directement ou indirectement de l’île-aux-Bénitiers. « La construction de bâtiments résidentiels sur l’île-aux-Bénitiers causera la destruction de l’environnement naturel, de l’écosystème, de la biodiversité sur l’îlot et dans le lagon. C’est un îlot qui facilite l’interaction entre touristes et les locaux, hors du contexte formel hôtelier, dans un environnement naturel, culturel et authentique. Le développement de l’île-aux-Bénitiers avec des résidences exclusives sera principalement bénéfi que à une poignée de gens favorisées », souligne Kan Chan Kin.

Ce projet, selon ce dernier, « est en contradiction totale avec la politique déclarée du gouvernement mauricien, qui est axée sur la démocratisation de l’économie, le tourisme inclusif, la promotion des Petites et moyennes entreprises et le développement durable ». La plateforme MOBI a aussi pour objectif de réduire les déchets sur l’île-aux-Bénitiers. Ainsi, elle a dévoilé une série de “guidelines” à être respectés par les plaisanciers, visiteurs et autres usagers dans l’optique d’y diminuer la pollution.