Photo illustration

Si depuis le début du confinement à Maurice quelque 1 000 Mauriciens ont pu être rapatriés, 1602 autres – excluant ceux qui travaillent sur les bateaux de croisières – sont toujours bloqués à l’étranger. Le ministère des Affaires étrangères travaille actuellement sur ces dossiers qualifiés de « complexes » puisque les frontières de différents pays où se trouvent ces Mauriciens sont fermées. Hier, un vol spécial d’Air Mauritius a été affrété pour le rapatriement de 29 Mauriciens de Paris.

Selon nos informations, les autorités mauriciennes prévoient dans les jours à venir un vol sur Johannesburg pour la récupération d’équipements médicaux. Un autre vol est aussi prévu sur Mumbai en Inde début mai.

1602. C’est le nombre de Mauriciens enregistrés à ce jour auprès des ambassades mauriciennes à l’étranger pour regagner Maurice au plus vite. Ce sont notamment des étudiants ou hommes d’affaires et touristes, des patients sous traitement médical.
Les plus gros contingents se trouvent en New Delhi – 314, Australie – 204 , Afrique du Sud – 186, Londres , 140, Madagascar, 123, 106 aux États-Unis et Addis Abeba, 76.

A savoir que ces principaux centres où se situent les missions diplomatiques mauriciennes regroupent plusieurs lieux où se trouvent des Mauriciens dispersés dans 90 pays au total. Ainsi, à New Delhi s’ils sont 314, ce nombre regroupe des Mauriciens bloqués en Inde (excepté Mumbai) – 275, aux Maldives – 19, à Singapour – 10, au Bangladesh – 9 et au Nepal – 1. À Mumbai, le nombre de Mauriciens bloqués s’élève à 111. (Voir carte ci-contre).

Depuis la suspension des liaisons aériennes vers Maurice, ces centaines de Mauriciens ont multiplié les appels à l’aide aux plus hautes autorités du pays pour pouvoir rentrer. À ce jour près d’un millier, au contact des différentes ambassades de Maurice à l’étranger, ont pu regagner le pays. Parmi, 239 Mauriciens sont revenus de Johannesburg, 281 de Mumbai, 245 de Dubaï, 49 de Londres, 38 de Perth, 11 des Maldives entre autres…

Seuls 29 sur 65 sont rentrés de Paris

De Paris, hier, où le ministère des Affaires étrangères a enregistré la demande de rapatriement pour 65 Mauriciens, seuls 29 ont fait le déplacement pour Maurice. Ces Mauriciens en confinement sont arrivés à Paris à partir d’une vingtaine de pays dont L’Égypte, la Tunisie, le Maroc, le Kenya, l’Irlande. Ils sont rentrés hier par le vol MK 109, qui acheminait également 3,7 tonnes de produits médicaux commandés par le ministère de la Santé. Outre un Mauricien – qui a été testé positif à Paris et n’a pas été autorisé à prendre l’avion –, les 35 autres personnes sur le registre des Affaires étrangères se sont désistées, préférant rester en France pour le moment.

Selon nos informations, le ministère des Affaires étrangères multiplie les démarches pour le rapatriement des Mauriciens qui souhaitent rentrer à Maurice. « Cependant ce n’est pas une mission facile. C’est une situation complexe car la plupart des aéroports sont fermés et il n’y a aucune possibilité de connexion. Les ambassades ont dressé une liste exhaustive de la situation de chaque cas et nous y travaillons », avance un préposé du ministère des Affaires étrangères.

Autre complexité quant au rapatriement des compatriotes, c’est le nombre de places disponibles dans les avions à cause de la social distancing – qui impose un nombre limité de passagers. Un vol ne peut transporter plus de 150 personnes, rappellent les autorités mauriciennes. S’il y a des vols de rapatriement en négociation encore faut-il que les autorités de chaque pays concerné donnent leur aval. Il faut aussi en outre que les personnes qui s’apprêtent à prendre un vol puissent satisfaire les critères sanitaires, en particulier être négatif au test Covid-19 effectué avant l’embarquement.
Actuellement, les autorités préparent l’affrètement d’un vol vers Johannesburg pour la récupération d’un cargo médical. On apprend qu’en ce qui concerne les passagers, priorité sera accordée aux personnes malades. Un autre vol est prévu sur l’Inde au début du mois de mai.

1670 autres sur les bateaux de croisière

Outre ces 1602 Mauriciens toujours bloqués à l’étranger, les autorités mauriciennes dénombrent 1670 autres compatriotes, travaillant sur les bateaux de croisières, bloqués, eux, dans 40 différents ports dans le monde. Les plus gros contingents de Mauriciens sont employés par le Royal Carribean (601) dans 11 différents ports, le MSC Cruise (558) dans 8 différents ports et le Celebrity Cruise (358) dans 8 différents ports.

3713 étrangers toujours bloqués à Maurice

Par contre 1693 Français, 640 Anglais ainsi que 1300 Indiens et 80 Russes sont toujours bloqués à Maurice. À savoir que l’Inde s’est opposé au rapatriement de ces compatriotes et le gouvernement indien a même obtenu gain de cause auprès de la Cour suprême, rappelle le ministère des Affaires étrangères. Sur la liste des étrangers bloqués à Maurice, les autorités comptent aussi des Turcs, des Jordaniens, des touristes des pays de l’Est africain entre autres.