Imelda continue son mouvement sud-sud-est tout en s’affaiblissant graduellement. Aux images satellites de 16 heures, le système montrait des signes de désintégration. La Station météo de Vacoas se veut cependant prudente en gardant un oeil sur son évolution, une réintensification étant toujours possible. Dans un tel cas, une alerte pourrait être émise subséquemment.
Après avoir pris une ampleur importante au stade de cyclone tropical mardi, Imelda a montré des signes d’affaiblissement, voire une désintégration graduelle, en devenant un système désorganisé qui se situait à 22 heures à 530 km au nord-nord-est de Maurice. Il était centré autour des points 15,5° Sud et 59,4° Est et se déplaçait dans une direction du sud-sud-est à une vitesse d’environ 13 km/h.
Cette neuvième tempête de la saison cyclonique 2012-2013 reste un défi pour les météorologues, rappelant les incertitudes qui sont associées aux prévisions météorologiques en cas de tempêtes cycloniques. Concernant Imelda, trois facteurs ont été préjudiciables à son intensification : un cisaillement de l’ouest, le manque d’humidité dans la couche moyenne de l’atmosphère (trophosphère) et la température de la mer peu suffisante pour lui donner la force nécessaire pour une convection.
Dans notre édition d’hier, nous évoquions la possibilité que Maurice et Rodrigues passent en alerte simultanément si Imelda entamait une direction sud et se réorganisait ; l’échéance de l’émission d’une alerte pourrait être repoussée à aujourd’hui si le ralentissement de la tempête et sa perte en intensité se poursuivent. À 16 heures hier, la population de Maurice et de Rodrigues s’attendait à l’alerte 1 mais cela n’a pas été le cas, décision de la Station météo de Vacoas soutenue par les images satellites qui ont démontré une désorganisation du système et l’absence de vents cycloniques autour de son centre. La situation peut cependant changer à tout moment. Le danger est toujours là, rappelle d’ailleurs Mamade Beebeejaun, directeur de la Météo. « Il se pourrait qu’Imelda reprenne des forces. Nous prendrons alors les décisions qu’il faut et cela comprend l’émission d’une alerte », explique-t-il.
Il convient ainsi de se tenir informer régulièrement de la situation car Imelda, classée à 22 heures hier en tempête tropicale modérée pourrait se réintensifier en une forte tempête tropicale, ce qui entraînerait une alerte 1 aujourd’hui, faisait comprendre le directeur de la station météorologique de Vacoas hier après-midi.
À hier, un changement de trajectoire vers le sud était toujours envisagé, de même qu’une réintensification. « Tout changement d’intensité est suivi de près et s’il y a une quelconque indication qu’Imelda s’intensifie, une alerte sera émise subséquemment », précise le communiqué de 16 heures.
Les premières bandes nuageuses associées à Imelda ont touché l’île hier soir avec une couverture nuageuse et des ondées à l’est, au sud et sur le Plateau Central qui vont se renforcer aujourd’hui. Est prévu un vent d’est-sud-est avec des pointes de 25 à 35 km/h et des rafales de 70 km/h.
L’avis de fortes houles reste en vigueur avec une mer très forte et des houles de cinq mètres attendues en haute mer.